Twitter Logo Youtube Circle Icon LinkedIn Icon

Paris > Propriété intellectuelle

Propriété intellectuelle Brevets

Index of tables

  1. Propriété intellectuelle Brevets
  2. Les grands avocats du marché Brevets
  3. Les grands avocats de demain Brevets

Les grands avocats du marché Brevets

  1. 1

Les grands avocats de demain Brevets

  1. 1
    • Sabine Agé - Véron & Associés
    • Anne-Charlotte le Bihan - Bird & Bird
    • Pauline Debré - Linklaters
    • Raphaëlle Dequiré-Portier - Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I.
    • Stanislas Roux-Vaillard - Hogan Lovells (Paris) LLP

Considéré comme un des ‘leaders du marché’, Allen & Overy LLP est pourvu d’une équipe ‘très réactive et extrêmement informée des besoins de ses clients’. La pratique développée par Laëtitia Bénard, David Por et Alexandre Rudoni démontre une expertise approfondie dans les domaines de la santé, des télécoms, des jeux vidéo et des médias. Eveline Van Keymeulen (counsel) apporte ses ‘conseils en matière réglementaire dans les dossiers de brevets’. Le cabinet a récemment défendu Merck avec succès dans un litige face à Bristol-Myers Squibb et plusieurs autres demandeurs, concernant un médicament contre le cancer. Il a aussi représenté Novartis dans un contentieux contre un génériqueur, et a défendu Archos dans plusieurs procédures en France, en Allemagne et en Hollande engagées par Philips et portant sur un type de technologie utilisée pour certains téléphones portables. Frédéric Chevallier (counsel) est également impliqué dans les dossiers.

Bird & Bird est doté d’une ‘équipe hautement talentueuse dans la gestion des contentieux de brevets dans le domaine pharmaceutique et qui fournit des conseils adaptés et utiles’. Yves Bizollon dirige la pratique et se distingue par son ‘approche pragmatique et proactive’. Aux côtés de Jean-Baptise Thiénot (counsel) qui est ‘bien préparé’, il a représenté Actelion dans une action en révocation de brevet face à Icos, portant sur une technologie innovante pour le traitement de l’hypertension pulmonaire. Anne-Charlotte le Bihan représente Thomson Licensing dans plusieurs actions en contrefaçon de brevet contre Samsung. Yves Bizollon et Charles Tuffreau (counsel) ont représenté Chavanoz Industrie en appel dans un contentieux de brevet l’ayant opposé à Mermet et ayant pour objet la technologie d’un fil composite. Le conseil en propriété industrielle Laurent Labatte (counsel) traite régulièrement des contentieux complexes dans les secteurs de l’électronique et des télécoms.

Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I. abrite une équipe ‘très solide et hautement réactive’ qui est particulièrement ‘reconnue et bien connectée’ dans le domaine pharmaceutique et des dispositifs médicaux. Emmanuel Larere et Raphaëlle Dequiré-Portier ont récemment représenté Ono et Bristol-Myers Squibb dans un contentieux de brevet multi-juridictionnel face à Merck, concernant un traitement immunologique innovant contre le cancer. Grégoire Triet a représenté Shionogi dans une action en contrefaçon de brevet portant sur un médicament contre le VIH, qui l’a opposé à Merck et ses filiales. Dans le secteur des produits de consommation, l’équipe a défendu Delica et son distributeur Mifroma dans un litige en contrefaçon de brevet engagé par Nestlé et ayant pour objet des capsules de café. Jean-Hyacinthe de Mitry, qui a été promu associé, possède une expertise en matière de propriété industrielle qui couvre également les sujets de protection du savoir-faire et des secrets de fabrication. La collaboratrice Emma Leguillon est ‘une professionnelle très solide qui porte une grande attention à ses clients’.

HOYNG ROKH MONEGIER est une boutique très reconnue et spécialisée en droit de la propriété intellectuelle et industrielle qui représente notamment des clients dans les secteurs de l’agro-alimentaire, de la santé, de l’aéronautique et des télécoms dans des contentieux multi-juridictionnels. Benoît Strowel, qui est membre des bureaux de Bruxelles et de Paris du cabinet, a conseillé Zeltiq sur l’opportunité d’engager une procédure d’appel contre la décision de révocation de l’un de ses brevets, et a coordonné les différentes procédures contentieuses européennes lancées en soutien du processus de Cryolipolyse –un traitement minceur de réduction de la cellulite par le froid. Denis Monégier du Sorbier est l’un des professionnels parmi les plus expérimentés du marché. Sophie Micallef est également fortement recommandée. Elle a récemment représenté une entreprise dans un litige contre un ancien employé. Le cabinet a annoncé le rapprochement et l’intégration en son sein, au cours de l’été 2018, de Véron & Associés, qui est l’autre boutique incontournable et leader du marché français.

Jones Day a représenté Yamaha dans un contentieux de brevet lancé contre son concurrent Piaggio et portant sur la violation alléguée de six brevets européens sur des moteurs de deux roues. Le cabinet a aussi agi pour le compte de Vestegaard Fransen dans un litige en violation du secret de fabrication engagé contre un ancien consultant. L’équipe a enfin représenté Star Fruits et le Department of Agriculture and Food of Western Australia dans une procédure en appel initiée par Pink Lady suite à une décision rendue par l’Office communautaire des variétés végétales octroyant une obtention végétale. Thomas Bouvet est très réputé.

Cabinet Schertenleib est doté d’une ‘remarquable expertise en matière de contentieux de brevets dans le domaine des sciences de la vie’. Denis Schertenleib est un ‘professionnel répondant d’une haute qualification technique’ et qui fournit des ‘conseils qui vont droit au but dans des procédures multi-juridictionnelles’. Le cabinet, au sein duquel les counsels Ombeline Degrèze-Péchade et Matthieu Dhenne jouent un rôle majeur, a récemment représenté Mylan dans plusieurs actions en révocation de brevets, ainsi qu’en défense dans un contentieux en contrefaçon de brevet. L’équipe a également défendu Sandoz dans un important litige initié par Pfizer et Warner Lambert, et a représenté Alpinestars dans une action en révocation de brevet contre Dainese. Teva, Amgen et Bio-Rad sont clients.

Véron & Associés est une boutique entièrement spécialisée dans le contentieux de brevets, dirigée par Sabine Agé et Amandine Métier. Pierre Véron (of counsel) demeure l’un de ses représentants éminents, ainsi qu’une figure incontournable du marché. Le cabinet a récemment représenté Airbus Helicopters dans un important contentieux en contrefaçon de brevet face à Bell et ayant pour objet un mécanisme d’atterrissage. Florence Jacquand a défendu Gilead dans une action en révocation de brevet l’ayant opposé au génériqueur Mylan. Le cabinet a également été mandaté par l’INPI (l’Institut National de la Propriété Industrielle) pour superviser plusieurs litiges remettant en cause la validité du Certificat Complémentaire de Protection (CCP) de la Pravastatine. Caroline Levesque et Marta Mendes ont été promues au rang de counsel. Le cabinet a annoncé son rapprochement et son intégration au cours de l’été 2018 au sein de HOYNG ROKH MONEGIER, qui est l’autre boutique incontournable et leader du marché français.

Armengaud Guerlain a récemment été mandaté dans des contentieux de brevets multi-juridictionnels. Le cabinet a ainsi fourni un conseil stratégique dans une action judiciaire en révocation de brevet de plan international. Il a aussi conseillé ses clients sur les aspects de droit de la propriété intellectuelle attachés à des contrats industriels. Catherine Mateu a conseillé Quad Logic dans une action judiciaire en contrefaçon de brevet contre Enedis ayant pour objet des compteurs électriques. Stéphane Guerlain a défendu une société dans un litige portant sur une invention de salarié.

Grégoire Desrousseaux et François Pochart dirigent la pratique de brevets d’August Debouzy. Le cabinet a récemment obtenu une issue favorable pour le compte de son client Pfeiffer Vacuum dans un contentieux en contrefaçon de brevet au long cours, l’ayant opposé à Till Liquidating. Le cabinet a également défendu le CNRS dans plusieurs contentieux en matière d’inventions de salarié. Il est également impliqué dans un litige remettant en cause la validité de la partie française d’un brevet européen appartenant à Merck. L’équipe intervient enfin dans un contentieux en appel portant sur l’octroi d’un CCP à Novartis. Mathilde Rauline (counsel) et le collaborateur senior Loïc Lemercier jouent également un rôle important au sein de l’équipe.

DTMV & Associés conseille une base de clientèle de haut rang, notamment dans les domaines de la pharmacie et de la high-tech, dans laquelle figurent de grands groupes français et internationaux dont Gilead, Pfizer et Nespresso. L’équipe est emmenée par de grands spécialistes dont Thierry Mollet-Viéville, Pascal Lefort, Eléonore Gaspar et Thomas Cuche. Le cabinet a défendu Gilead dans un litige international visant à défendre les droits d’un de ses médicaments phares contre l’hépatite C face à Idenix. Il a également représenté Nespresso dans des procédures engagées contre plusieurs concurrents ayant pour objet des modèles de capsules de café. Hutchinson et Valeo font enfin appel au cabinet pour traiter des dossiers en contrefaçon de pièces détachées automobiles.

Dechert LLPa la capacité de s’adapter aux besoins du client et du dossier et d’attribuer les justes ressources’. L’équipe, qui est d’une ‘disponibilité totale’ et affiche des ‘compétences solides’, a cependant perdu son chef-de-file suite au départ de Marianne Schaffner pour Dentons au cours du 1er semestre 2018. La pratique peut néanmoins toujours s’appuyer sur l’expertise de Marie Fillon qui ‘sait rapidement instaurer un climat de confiance, est efficace en procédures et sait parfaitement restituer les enjeux business pour construire une stratégie aux côtes de ses clients’. La collaboratrice senior Julie Sérusclat a été recrutée par LVMH au poste de directeur juridique adjoint.

Chez Hogan Lovells (Paris) LLP, Stanislas Roux-Vaillard a récemment défendu Icos (filiale d’Eli Lilly) dans un litige portant sur la validité de son brevet européen en matière d’urologie protégeant le produit Cialis, ainsi que Bristol-Myers Squibbs dans une action en annulation d’un CPP initiée par Teva. Le cabinet est également intervenu dans une affaire de contrefaçon de brevet dans le domaine de la technologie aérospatiale, ainsi que dans le cadre du transfert d’un portefeuille de brevets et de secrets de fabrication lors d’une importante opération d’acquisition dans le domaine énergétique. L’équipe a aussi défendu une entreprise en réponse à une action judiciaire intentée par un ancien employé en matière d’invention de salarié. Hollister Inc, SNF Floeger et Merz Pharma sont clients. Marie-Aimée De Dampierre dirige la pratique. Jane Seager a été promue associée.

Lavoix intervient en conseil, notamment lors d’opérations transactionnelles, et traite et coordonne des contentieux multi-juridictionnels. Le cabinet possède notamment une bonne connaissance des problématiques FRAND. Camille Pecnard, qui dirige la pratique depuis son arrivée au sein du cabinet en provenance d’Hogan Lovells (Paris) LLP, a représenté ArcelorMittal dans plusieurs litiges contre d’anciens salariés. Valérie Genin-Samson, dont l’expertise couvre les problématiques contractuelles, de transfert de portefeuilles de droits, ainsi que les dossiers d’arbitrage, est notamment sollicitée par des clients spécialisés dans les domaines du transport ferroviaire, des produits de luxe et de l’automobile.

Chez Linklaters, le ‘niveau de prestations est excellent et les réponses sont données rapidement’. Dirigée par Pauline Debré, l’équipe est ‘solide, possède de bonnes ressources’ et intervient dans de nombreux secteurs technologiques. Elle est notamment impliquée dans des procédures en contrefaçon, annulation et révocation de brevets, et dispose d’une bonne connaissance des questions de R&D et de transfert de portefeuilles de droits dans le cadre d’opérations d’acquisition ou de cession.

Loyer & Abello intervient en conseil et en contentieux pour le compte de clients spécialisés dans de nombreux domaines, dont la santé et les sciences de la vie, et l’énergie. L’équipe de Michel Abello possède une solide expertise dans le secteur pharmaceutique et traite régulièrement des contentieux stratégiques dans ce domaine. Le cabinet gère également des dossiers de marques et de dessins et modèles. Il a récemment annoncé l’intégration en son sein du CPI Hammond afin de renforcer sa pratique en marques, modèles et brevets.

Aramis a récemment été mandaté par plusieurs nouveaux clients spécialisés dans de nombreux secteurs, dont les sciences de la vie, l’alimentation et les cosmétiques. Le cabinet traite des dossiers contentieux et se voit également consulter en matière d’analyse de risques et de stratégie précontentieuse, notamment dans le secteur des médicaments génériques. A la tête de la pratique, Benjamin May est récemment intervenu dans un contentieux de brevet en matière de technologie de propulsion et a conseillé un client sur l’acquisition d’un portefeuille de brevets dans le domaine du stockage. Le cabinet a également représenté Tereos Syral dans un contentieux de brevet transfrontalier portant sur le processus de production d’une molécule d’amidon.

Bardehle Pagenbergsait affecter les bonnes ressources à chaque dossier’ et ‘comprend en profondeur les besoins de ses clients’. Le cabinet couvre l’ensemble des problématiques de la matière, dont les questions d’enregistrement, de gestion de portefeuilles et les contentieux de brevets. Julien Fréneaux, qui dirige la pratique et le bureau parisien du cabinet, est ‘remarquable en plaidoirie’ et a récemment conseillé Parrot dans le domaine des produits de consommation high-tech. Sont également recommandés: Dominique Dupuis-Latour et Marie-Claude Pellegrini qui interviennent régulièrement aux côtés de Julien Fréneaux pour représenter des opérateurs dans le domaine des télécoms, tels que Free et Iliad, dans des contentieux de brevets.

La pratique de Casalonga Avocats est dirigée par quatre associés qui disposent d’une grande expérience dans de nombreux secteurs technologiques et techniques, et notamment dans la gestion des contentieux de brevets dans le domaine pharmaceutique. Marianne Gabriel et Arnaud Casalonga ont notamment conseillé le génériqueur Biogaran dans une action en contrefaçon visant l’un de ses médicaments anti-cholestérol. Sont également compétentes: Caroline Casalonga qui traite notamment des dossiers dans les secteurs de la mécanique, des produits de grande consommation et de l’électronique, et Karina Dimidjian-Lecomte.

La pratique de Cornet Vincent Ségurel est développée par quatre associés qui interviennent en conseil et en contentieux dans de nombreux domaines techniques et technologiques. François Herpe et Thomas Deschryver ont récemment représenté plusieurs clients, dont Ingenico, dans des contentieux de brevets. L’équipe a aussi accompagne plusieurs de ses clients lors d’opérations de transfert ou de restructuration de portefeuilles de brevets, notamment à l’occasion d’opérations en droit des sociétés. Florent Lucas et Jérôme Wiehn sont les deux autres associés experts au sein de l’équipe.

DLA Piper est particulièrement impliqué dans les domaines de la santé et des sciences de la vie. Jean-Christophe Tristant représente notamment des laboratoires pharmaceutiques et des fabricants de dispositifs médicaux dans des actions en contrefaçon ou annulation de brevets, ou pour la négociation d’accords de licence.

IMS Health, Becton Dickinson et Santen Pharmaceutical sont clients.

L’équipe de droit de la propriété intellectuelle et industrielle de De Gaulle Fleurance & Associés intervient notamment dans le contexte d’opérations de transfert de droits et d’accord de R&D. Le cabinet a récemment assisté un client sur la définition de sa politique interne en terme d’inventions de salariés, et a négocié plusieurs accords entre consortiums. Louis De Gaulle et Francine Le Péchon-Joubert reçoivent régulièrement l’appui de Jean-Marie Job, qui est un spécialiste dans le secteur de la santé, et de Jean-Sébastien Mariez (senior counsel).

Guilbot Avocatdélivre des prestations de haut niveau en matière de droit des brevets, tant en conseil qu’en contentieux’. Le cabinet est doté d’un fort savoir-faire contentieux et intervient également régulièrement lors de la réalisation d’audits dans le contexte d’opérations en droit des sociétés. Il a récemment défendu un de ses clients mis en cause au pénal pour contrefaçon et publicité mensongère. L’associé fondateur Florent Guilbot ‘est une valeur montante, excellent en plaidoirie et qui obtient de bons résultats’ et dont ‘la formation scientifique lui confère un avantage indéniable’.

Pinsent Masons LLPpuise sa force dans une équipe concentrée en talents’ et qui fournit des conseils ‘personnalisés’. A la tête de la pratique, Emmanuel Gougé prodigue des ‘conseils clairs et qui vont droit au but’. Il a récemment représenté Plastic Omnium dans un contentieux de brevets paneuropéen contre son concurrent allemand Emitec. Le cabinet a également traité des actions judiciaires en nullité et a négocié des accords de coopération et de licence FRAND. Il a représenté l’Institut Mines-Télécoms dans un litige contre un salarié et concernant le titre de propriété de deux brevets. La base de clientèle du cabinet s’est récemment enrichie de plusieurs nouveaux clients, dont Calzados Hergar et Landis+Gyr.

Simmons & Simmons LLP a recruté, à la fin de l’année 2017, l’équipe de Reed Smith emmenée par Marina Cousté, François Jonquères et Romain Viret (of counsel) qui compte parmi l’une des plus expérimentées du marché.


Marques, dessins et modèles, et droits d’auteur

Index of tables

  1. Propriété intellectuelle: Marques, dessins et modèles, et droits d’auteur
  2. Les grands avocats du marché Marques, dessins et modèles, et droits d’auteur
  3. Les grands avocats de demain Marques, dessins et modèles, et droits d’auteur

Les grands avocats du marché Marques, dessins et modèles, et droits d’auteur

  1. 1

Les grands avocats de demain Marques, dessins et modèles, et droits d’auteur

  1. 1
    • Céline Bey - Gowling WLG
    • Jane Seager - Hogan Lovells (Paris) LLP (noms de domaine)

Armengaud Guerlain fournit un ‘excellent travail’, poursuit une ‘approche pragmatique’ et montre de ‘bonnes capacités de négociation’ dans le domaine des marques et des droits d’auteur, notamment dans les secteurs du luxe et des cosmétiques. Catherine Mateu, qui est ‘une très bonne négociatrice’, a représenté le couturier et créateur artistique Fred Sathal dans un contentieux l’ayant opposé à une grande compagnie de ballet s’agissant de droits sur des costumes utilisés dans le ballet Romeo and Juliet. Stéphane Guerlain a représenté Dolce & Gabbana dans un litige en matière de droits d’auteur applicables à des modèles de robes initié contre plusieurs marques de prêt-à-porter. Virbac, L’Oréal et Safran sont clients.

Candé Blanchard Ducamp représente des clients français et internationaux, spécialisés dans de nombreux secteurs, dans la gestion de leurs contentieux en droit de la propriété intellectuelle. L’équipe, qui rassemble dans ses rangs les fondateurs Patrice de Candé, Julien Blanchard et Claire Herissay-Ducamp, est récemment intervenue dans plusieurs litiges en contrefaçon de marques et de droits d’auteur pour le compte de clients dans les domaines du luxe et des cosmétiques, ainsi que dans des procédures en opposition.

Dior, Tag Heuer et Johnson & Johnson font tous appel à Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I. pour leurs problématiques contentieuses et non contentieuses de droit de la propriété intellectuelle. Raphaëlle Dequiré-Portier a récemment représenté Levi Strauss dans un contentieux de marque transfrontalier contre Dogg Label. Arnaud Michel a agi pour Merck et cinq filiales françaises dans un important litige en contrefaçon de marque et de dénomination face à MSD, et portant sur l’usage de la dénomination du signe “Merck” en France. Emmanuel Larere a défendu Marks & Spencer dans un litige de marque initié par Auchan concernant la marque de son client “Simply M&S”. Grégoire Triet, qui apporte ‘une vision d’ensemble’ et fournit des ‘conseils pratiques’, a représenté Fondazione Prada dans un contentieux en contrefaçon face à un ancien designer de Naf Naf.

Danone, Geox et YouTube sollicitent Herbert Smith Freehills LLP pour le traitement de leurs dossiers de marques, de dessins et modèles et de droits d’auteur. A la tête de la pratique, Alexandra Néri a récemment conseillé un fabricant d’électronique grand public pour la gestion de problématiques de free-riding et a défendu un opérateur internet dans un contentieux pénal consécutif à la diffusion de vidéos en ligne en contrefaçon de droits d’auteur. SNCF, Google et Huawei sont également clients. Sébastien Proust (of counsel) est également recommandé, notamment pour le traitement du contentieux. Le recrutement de Frédéric Chevallier, auparavant counsel chez Allen & Overy LLP, permet au cabinet de se doter de compétences solides et complémentaires en matière de contentieux de brevets.

Marie-Aimée de Dampierre dirige la pratique d’Hogan Lovells (Paris) LLP dans les domaines de la propriété intellectuelle, des médias et des technologies. L’équipe compte également dans ses rangs Jane Seager qui a été promue associée, et David Taylor qui est l’une des références du marché pour les questions de noms de domaine et de droit de la propriété intellectuelle appliquées au secteur de l’internet – Facebook fait régulièrement appel à ses services pour la récupération de noms de domaines et pour la gestion de dossiers contentieux mettant en jeu sa responsabilité en tant qu’éditeur et de diffuseur de contenu. Counsel Olivia Bernardeau-Paupe assiste McDonald’s sur la protection de ses droits d’auteur, de ses droits à l’image et de son portefeuille de marques Marie-Aimée de Dampierre est le conseil de Lego pour les questions de saisies douanières et la gestion du contentieux civil et pénal. Hollister Inc, Pepsi et Beiersdorf sont clients. Stanislas Roux-Vaillard s’occupe des dossiers de brevets.

HOYNG ROKH MONEGIER représente de grandes marques dans des contentieux français ou multi-juridictionnels en contrefaçon ou de concurrence déloyale. La pratique est dirigée par Denis Monégier du Sorbier. Elle s’appuie également sur les expertises de Marie Georges-Picot qui a représenté une grande marque de lingerie dans un litige en matière de design et de publicité mensongère, et de Sophie Micallef qui agit pour le compte d’un grand fabricant de cosmétiques dans une série de contentieux en contrefaçon de marque. Le cabinet accompagne également ses clients en conseil. Il a notamment assisté un opérateur reconnu dans le secteur des services financiers sur la révision de sa politique de gestion de marque. Cora et Canal+ sont clients. Le cabinet a annoncé le rapprochement et l’intégration au cours de l’été 2018 de Véron & Associés qui est une grande boutique spécialiste du contentieux de brevets.

Jones Day apporte son expertise en droit des marques, dessins et modèles et en droits d’auteurs à des clients tels qu’Accor, Shiseido et Pernod Ricard. Le cabinet a récemment agi pour le compte du BNIC (Bureau National Interprofessionnel du Cognac) dans deux litiges sensibles l’ayant opposé à plusieurs grands producteurs de cognac et portant sur des problématiques d’attestation d’âge et de dénomination. Il a également défendu l’artiste américain Jeff Koons dans un contentieux en contrefaçon initié par deux photographes français et leurs ayants droits. L’équipe a enfin assisté un client sur la signature d’accords de licence concernant le développement d’une chaîne d’hôtels et a traité plusieurs opérations de transfert de droits de la propriété intellectuelle. Emmanuel Baud est très réputé.

Laude Esquier Champeyest clairement un acteur majeur et réputé dans le domaine de la propriété intellectuelle’. Sophie Havard Duclos ‘se distingue par sa haute réactivité, sa disponibilité et ses talents de stratège qui sont basés sur une profonde connaissance de l’environnement juridique et un grand pragmatisme’. Elle intervient régulièrement dans des contentieux transfrontaliers en contrefaçon pour le compte d’une clientèle spécialisée dans les secteurs du luxe et des médias. Elle a aussi représenté un client français dans un litige en contrefaçon de marques consécutif à une saisie douanière. Victor Champey et Olivier Laude sont également impliqués dans certains dossiers.

L'équipe d'Altana en matière de marques et de droits d'auteur ‘travaille de manière efficace et respecte les délais impartis'. Le cabinet conseille régulièrement plusieurs grandes marques dans les domaines des technologies, de la santé et des médias. Il les assiste notamment pour assurer la protection et le respect de leurs portefeuilles de droits en France et sur le territoire de l'Union Européenne, et gère notamment des questions contentieuses et contractuelles stratégiques. Pierre Lubet et Jean-Guy de Ruffray (counsel) défendent tous les deux une grande major américaine de l'industrie musicale dans un contentieux l'opposant à un individu revendiquant la propriété de l'œuvre musicale utilisée dans un spot publicitaire créé par leur client américain. Ils agissent aussi pour le compte d'un client individuel dans le secteur de la haute couture dans le cadre de l'ouverture de procédures pour atteinte au droit moral de l'auteur. L'équipe, qui compte aussi dans ses rangs Frank Valentin, est régulièrement sollicitée par de grands acteurs tels que Netflix, Amazon, Microsoft et le Moulin Rouge.

BCTG Avocatss’illustre par sa réactivité, son professionnalisme et ses conseils pratiques’. L’équipe est ‘très proactive envers ses clients pour mettre en place des stratégies de protection de droits’. Le cabinet a récemment représenté Converse dans un contentieux complexe en matière de contrefaçon de marques, et a assisté plusieurs grandes marques de vêtements dans la protection de leurs marques, notamment par le biais de saisies douanières et d’actions au pénal. Il a enfin conseillé un jouailler dans un litige en contrefaçon de droits d’auteur. L’équipe est dirigée par Gaëlle Bloret-Pucci. Elle compte également dans ses rangs: la collaboratrice Georgina van der Heijden avec qui il est ‘très agréable de travailler’, le collaborateur Pierre Trusson, et François-Xavier Boulin (counsel) qui a récemment conseillé un groupe technologique sur la gestion de problématiques de droits d’auteur ayant pour objet un mur décoratif recouvrant l’une des façades de ses locaux.

La pratique de Baker McKenzie est dirigée par Virginie Ulmann et compte dans ses rangs Nathalie Marchand et le collaborateur senior Thomas Defaux. Le cabinet a récemment agi pour Canal+ dans plusieurs litiges en matière de calcul de paiement de droits d’auteur sur les copies privées. Il a également défendu Intel dans un contentieux en contrefaçon de marque, de droits d’auteur et de concurrence déloyale concernant l’usage de la marque ultra-book. L’équipe représente enfin les ayants droits d’Antoine de Saint-Exupéry pour la gestion des questions de droits d’auteur et de marques attachées à l’œuvre de l’auteur. Unilever, Moët-Hennessy et RealD sont clients.

Bird & Bird est ‘excellent à tous les plans’; les clients sont ‘entièrement satisfaits des prestations’ de l’équipe qui rassemble quatre associés et qui intervient en matière contentieuse et sur le traitement des problématiques de gestion de portefeuille de droits. Anne-Charlotte le Bihan a défendu Calor et SEB dans un contentieux en contrefaçon de modèle engagé par Babyliss, suite au lancement d’un nouveau modèle de sèche-cheveux. A la tête de la pratique, Yves Bizollon a remporté un succès pour Electrolux dans un contentieux en contrefaçon engagé par un architecte et un artiste revendiquant des droits d’auteur sur un concept. Géraldine Arbant, qui est basée au bureau de Lyon, est enfin recommandée. Marc Schuler a rejoint Taylor Wessing en 2017.

Chez Casalonga Avocats, Karina Dimidjian-Lecomte représente plusieurs clients dans la gestion de litiges en contrefaçon de droits se rattachant à des marques de séries télévisées comme Star Trek et CSI. Arnaud Casalonga et Marianne Gabriel ont défendu La Chaise Longue dans un contentieux en contrefaçon initié par une société allemande et concernant l’usage du logo Pan Am. L’équipe intervient enfin dans des dossiers internationaux. Caroline Casalonga conseille ainsi La Samaritaine dans le cadre de la procédure d’enregistrement de sa marque en Chine qui a reçu un premier refus des autorités chinoises. Elle a également représenté BNP Paribas dans une action en contrefaçon concernant l’usage d’un des ses slogans par un concurrent.

Cléry – Avocats est reconnu pour son grand savoir-faire contentieux et ses compétences de conseil dans les domaines des brevets, des marques, des dessins et modèles et des droits d’auteur. Alain Cléry a récemment obtenu la reconnaissance d’une marque en 3D sur une bouteille d’eau minérale et représente Chronopost dans un contentieux en contrefaçon engagé contre DHL. En matière de droits d’auteur, Nestlé a fait appel au cabinet pour le défendre dans un litige contre un illustrateur revendiquant la propriété du personnage féminin apparaissant sur les emballages du groupe. Coralie Devernay est également recommandée.

Cousin & Associés traite l’ensemble des problématiques de droit de la propriété intellectuelle, dont les questions de marques. Le cabinet a notamment représenté Louis Roederer dans un contentieux en contrefaçon de marque l’ayant opposé au fabricant de vins Pierre Chainier et s’agissant de l’usage du vocable cristal. Il a aussi agi pour le compte de Bouygues Bâtiment et de sa filiale marocaine Bymaro dans litige en contrefaçon de droits d’auteur engagé par une firme d’architecture française concernant plusieurs immeubles en construction à Casablanca. L’équipe a enfin initié plusieurs procédures en contrefaçon du produit Lamzac pour le compte de son client Fatboy. Pierre Cousin, Myriam Moatty, Jean-Martin Chevalier et Sandrine Bouvier-Ravon sont recommandés et très expérimentés.

L’équipe de cinq associés de DTMV & Associés affiche un fort savoir-faire contentieux. Elle représente de prestigieuses marques françaises et internationales sur la gestion de questions stratégiques, en conseil et en contentieux. La pratique est développée par des grands noms du domaine: Jean-Pierre Duclos qui est un expert dans le secteur audiovisuel, Thierry Mollet-Viéville, Pascal Lefort, Eléonore Gaspar et Thomas Cuche.

De Gaulle Fleurance & Associés accompagne ses clients en conseil et en contentieux. Louis de Gaulle a récemment représenté le fabricant de jeux Goliath dans plusieurs actions judiciaires en matière de marque, engagées contre ses concurrents. Julien Horn conseille régulièrement un de ses clients historiques pour la validation de titres de films et pour la protection de son portefeuille de marques. Francine le Péchon-Joubert défend un client en appel suite à sa condamnation pour importation et distribution de produits contrefaits. Charles-Edouard Renault est incontournable dans le secteur de la production audiovisuelle. Il a conseillé un de ses clients sur le traitement des aspects de droit de la propriété intellectuelle applicables à une série télévisée dans le cadre de la signature d’un accord exclusif. Château de Versailles, Microsoft et Twentieth Century Fox sont clients. Le cabinet a enfin renforcé ses compétences en accueillant Sandra Strittmatter qui est ‘très active, rapide et sait comment pensent et travaillent ses clients’. Elle exerçait auparavant au sein de LMBE.

Dentons a renforcé son équipe au premier trimestre 2018 en accueillant une équipe réputée en provenance de Dechert LLP, emmenée par Marianne Schaffner et qui compte dans ses rangs la collaboratrice Clémence Boland. Le nouveau dispositif du cabinet compte maintenant une douzaine d’avocats qui sont en mesure de couvrir toute la palette des différents dossiers de droits de la propriété intellectuelle. Le cabinet a notamment assisté Polaroid sur des questions de marque et de stratégies. Senior counsel Isabelle Leroux a représenté Coca-Cola et ses filiales française et allemande dans un contentieux complexe en matière de droits d’auteur et de free riding consécutif à la diffusion d’une publicité lors de la période de Noël. Of counsel Clémence Monnet joue également un rôle majeur au sein de l’équipe et accompagne notamment l’agence de publicité J. Walter Thompson et plusieurs clients sur la réalisation de campagnes publicitaires et de marketing. La pratique est dirigée par David Masson qui représente notamment des clients dans les secteurs des télécoms, de la santé, du luxe et des medias dans des procédures contentieuses. Lactalis, Allergan et Harley Davidson sont clients.

Chez FTPA, Boriana Guimberteau a représenté un de ses clients dans quatre procédures en contrefaçon de marques et de concurrence déloyale impliquant des saisies douanières, ainsi qu’un groupe de mode dans une opération de transfert de droits appartenant à un concurrent. Antoine Gautier-Sauvagnac conseille régulièrement une jeune entreprise de joaillerie sur des problématiques de droits d’auteur et d’accords de licence, et traite de nombreux contentieux. Fabrice Lorvo est également impliqué dans les dossiers.

Gowling WLGest parfaitement compétent pour traiter toute question de droit de la propriété intellectuelle’. Philippe Rousseau ‘est très accessible et efficace pour prodiguer des conseils pertinents et qui vont droit au but’. Il a récemment assisté Estée Lauder lors de sa cession à Kilian, et a représenté un fabricant européen dans un litige contre un concurrent français pour plagiat de site internet et de produits d’emballage. Céline Bey a conseillé une grande marque de cosmétiques dans un litige de marque. De grands groupes, spécialisés notamment dans les secteurs de la santé et de l’automobile, font appel au cabinet.

L’excellente’ boutique Hoffman est très impliquée dans les secteur du luxe et de la mode. La pratique est dirigée par Emmanuelle Hoffman, Ingrid Zafrani et Pierre Hoffman. Le cabinet a récemment représenté Barbara Bui dans un contentieux en contrefaçon de droits d’auteur et de modèles communautaires et de parasitisme sur des modèles de vêtements l’ayant opposé à RT International. Il a aussi agi pour le compte de Domaine Château Tour-Fourthon dans une action judiciaire en opposition de marque contre l’enregistrement de La demoiselle d’Haut-Peyrat en violation de la marque de son client. Guess, Repetto et Chaumet sont clients.

PASSA VARET Avocats apporte un conseil stratégique dans des négociations contractuelles ou pour la gestion du contentieux, grâce à Jérôme Passa et Vincent Varet. Le cabinet a récemment assisté un grand groupe de luxe dans la négociation d’accords en matière de droits d’auteur portant sur des campagnes publicitaires et des processus de fabrication, ainsi qu’un fabricant automobile concernant l’usage d’un patronyme à des fins marketing. Les clients font également appel au cabinet pour traiter leurs problématiques de lutte contre la contrefaçon.

Arenaire apporte une ‘grande réactivité et se montre force de proposition’. Le cabinet traite l’ensemble des problématiques du droit de la propriété intellectuelle et s’est renforcé en accueillant dans ses rangs Thibault Lentini en provenance de Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I.. L’équipe conseille des clients tels que Pernod Ricard et Maisons du Monde dans des contentieux de marques, ainsi que des organisations et des particuliers, dont l’architecte Lina Ghotmeh, pour la protection de leurs droits d’auteur. L’associé fondateur Pierre Massot ‘comprend rapidement les enjeux d’un dossier et les particularités d’un secteur d’activité, fait preuve d’une grande implication et fournit des explications toujours claires et précises’.

Chez Bardehle Pagenberg, Rebecca Delorey et Axel Munier, qui a été promu associé, ‘sont très accessibles et comprennent les besoins de leurs clients’. Le duo a récemment agi pour BMW dans deux procédures en contrefaçon de marques et de dessins et modèles lancée contre des revendeurs de répliques de jantes de voiture sur internet. Rebecca Delorey a également représenté un nouveau client, EasyGroup, dans plusieurs actions en opposition de marques. Julien Fréneaux a récemment accompagné plusieurs groupes de mode dans des litiges en matière de marques, de dessins et modèles et de droits d’auteur face à Munier. Diesel, H&M et Pandora sont clients.

Benoliel Avocatsfournit un service fiable et un remarquable service à ses clients’, sous la direction de Sylvie Benoliel-Claux qui est ‘engagée, prodigue des conseils avisés et adapte son intervention aux besoins de ses clients’. Le cabinet a récemment agi pour des fabricants de produits de luxe dans des contentieux en contrefaçon de marques et dans des actions en révocation. Il a également conseillé l’ayant droit d’un grand écrivain pour la protection et l’exploitation de ses droits et leur commercialisation à travers une adaptation cinématographique et une bande dessinée.

CMS a renforcé son équipe en accueillant dans ses rangs José Monteiro (of counsel) qui était auparavant en poste chez L’Oréal. Anne-Laure Villedieu, qui dirige l’activité, a représenté l’Institut National Géographique dans un litige contre Michelin portant sur la contrefaçon de cartes. La collaboratrice senior Sabine Rigaud fait partie de l’équipe qui assiste le Comité Olympique sur ses questions de propriété intellectuelle. Le cabinet a récemment traité des contentieux en contrefaçon transfrontaliers, des actions en opposition et en révocation de droits et des opérations de transfert de portefeuilles de droits. Il est également intervenu sur la négociation d’accords. Deliveroo, Snapchat et Trainline sont clients.

L’équipe de DS Avocats s’occupe de la gestion de portefeuilles de droits et traite le contentieux pour des clients comme la SNCF, Nature & Découverte et Pages Jaunes. Elle accompagne son nouveau client, le Musée du Louvre, sur des questions en lien avec son portefeuille de marques et consécutives à l’ouverture du Louvre Abu Dhabi. Le cabinet a également assisté EDF sur la signature d’un contrat de partenariat avec M6 et la Fédération Française de Football. L’équipe a également traité des contentieux en contrefaçon de marques et de droits d’auteur. Catherine Verneret et Bertrand Potot sont les principaux intervenants. Ils ont récemment été rejoints par Thierry Granturco en provenance de De Gaulle Fleurance & Associés, qui est un spécialiste du secteur du sport et des médias.

A la tête de la pratique de De Pardieu Brocas Maffei, Barbara Levy possède une solide expertise en matière de contrats commerciaux à laquelle font appel une clientèle française et internationale. Le cabinet a assisté Shiseido et Beauté Prestige International sur la négociation d’un accord de licence exclusive pour les produits Dolce & Gabanna, ainsi qu’Areva sur le traitement des aspects de droit de la propriété intellectuelle liés à sa vente à EDF. Il a également représenté VF Corporation dans plusieurs litiges en matière de marques, de dessins et modèles et de droits d’auteur engagés contre JM Weston, et dans un contentieux en contrefaçon contre Desigual concernant sa marque Vans. La collaboratrice senior Claire Poirson est également recommandée.

L’équipe de Dechert LLP a connu d’importants changements suite au départ de Marianne Schaffner et de son équipe, dont la collaboratrice Clémence Boland, pour Dentons au premier trimestre 2018. Marie Fillon demeure l’une des principales expertes au sein du cabinet. Elle a représenté une marque de luxe dans un contentieux en contrefaçon de marque contre un groupe de mode.

Alexis Guillemin de Guillemin Flichy combine une expertise en droit de la propriété intellectuelle et dans le secteur de la communication et des nouvelles technologies. Le cabinet a récemment défendu Decathlon dans un contentieux en concurrence déloyale engagé par Carrefour, ainsi qu’un producteur de vin sur des questions de labelling. Il gère également le portefeuille de marques d’une entreprise ferroviaire, et a défendu Truffaut dans un litige en contrefaçon de droits d’auteur et de dessins et modèles concernant du mobilier de jardin. Vivarte, CMA snc et l’agence de publicité numérique Adlead sont clients.

Harlay Avocats assiste ses clients en conseil, sur la gestion de leurs portefeuilles de droits et dans le traitement du contentieux. L’équipe a renforcé ses rangs en accueillant Dominique Mallo Saint-Jalmes de Taylor Wessing. Sabine Lipovetsky conseille une grande entreprise de l’internet dans un contentieux en contrefaçon de droits d’auteur et de concurrence déloyale, et intervient dans une action en contrefaçon de droits d’auteur portant sur une attraction touristique. Fabrice Perbost a lui défendu une agence de marketing en ligne dans un contentieux en contrefaçon, ainsi qu’un éditeur de logiciels dans le cadre d’un audit de licences. Le cabinet conseille enfin des clients dans le secteur créatif.

La boutique de droit de la propriété intellectuelle Kern & Weyl est dirigée par Tania Kern et Claire Weyl. Le cabinet a récemment été mandaté par Desigual pour l’assister sur la mise en place d’une campagne anti-contrefaçon qui a débouché sur plusieurs actions judiciaires. Il a également traité plusieurs dossiers dans le secteur technologique et a accompagné une start-up sur la négociation d’accords de licence. Le cabinet est enfin le référent français des cabinets étrangers IP Law Galli et Swissberg Ltd. pour l’accompagnement de leurs clients italiens, suisses et autres internationaux.

Efficace et disponible’, Meridian dispose d’une ‘très bonne expertise en droit des marques et de la propriété intellectuelle’ et ‘fournit un travail d’analyse juridique pointu, aussi bien en contentieux qu’en conseil’. La pratique est codirigée par Vincent Vilchien, qui est ‘pédagogue, à l’écoute et réactif’, et Julien Canlorbe, ‘un grand expert français du droit de la propriété intellectuelle’ dont ‘l’expertise en droit des marques est particulièrement remarquable’ et qui brille par ‘sa fine connaissance de la procédure civile et par sa créativité’. Le cabinet accompagne ses clients sur la gestion et la protection de leurs portefeuilles de marques et d’actifs intangibles. Il représente des demandeurs ou des défendeurs dans des actions en contrefaçon de marques et de droits d’auteur. L’équipe intervient également sur la négociation d’accords de coexistence, de partenariat ou d’opération de transfert de droits.

Claire Bouchenard d’Osborne Clarke représente des clients, parmi lesquels Esprit et Coquet, dans des contentieux en contrefaçon de marques et de droits d’auteur. Elle intervient également en conseil dans des projets publicitaires ou dans le cadre de la gestion de problématiques de coexistence ou de labelling pour des clients comme Innocent. L’équipe compte également dans ses rangs Xavier Pican.

L’équipe d’Osmose fait preuve d’une ‘grande disponibilité pour comprendre les besoins de ses clients et d’une grande réactivité face aux problématiques posées’. Le cabinet a traité plusieurs dossiers de droits d’auteur. Il a ainsi représenté Sony dans un contentieux pour contrefaçon d’un titre musical figurant en bande sonore d’un jeu vidéo FIFA. Le cabinet a également agi pour Yesss Electrique dans un litige en contrefaçon et en concurrence déloyale concernant un modèle de lampe, et a assisté Saupiquet sur des problématiques de gestion et de respect de droits. L’activité est développée par: Alexandra Le Corroncq qui est ‘disponible, accessible et pragmatique’, Antoine Gendreau qui est ‘disponible et technique’, et Alexis Vichnievsky.

La pratique de Pinsent Masons LLP est dirigée par Emmanuel Gougé qui conseille ses clients pour le traitement de dossiers en contrefaçon et apporte un conseil stratégique pour la signature de partenariats et d’accords commerciaux. En 2017, l’équipe a conseillé Griesson de Beukelaer dans une action en contrefaçon de marque 3D et parasitisme l’ayant opposé à Générale Biscuit Glico et Mondelez concernant le biscuit chocolaté Mikado. Elle a assisté une grande marque d’hôtellerie dans le cadre du traitement de questions de propriété intellectuelle liées à l’ouverture d’un restaurant franchisé dans l’un de ses hôtels. Le cabinet a également défendu une ONG dans un litige en contrefaçon de droits d’auteur engagé par une ancienne salariée consécutif à la diffusion d’une de ses photographies dans le magazine de son client. Il a enfin conseillé un collectionneur d’art en matière de droits d’auteur et de merchandising dans le cadre d’un prêt effectué lors d’une exposition.

Adamas possède une équipe de sept avocats, dirigée par Barbara Bertholet, qui traite des dossiers de marques, de droits d’auteur et d’accords de licence en conseil et en contentieux. Le cabinet gère aussi des contentieux de brevets dans le secteur pharmaceutique. Le cabinet possède enfin une bonne connaissance des procédures et des stratégies de protection des droits de propriété intellectuelle en Asie, grâce à Alban Renaud. Jean-Baptiste Chanial est également impliqué dans les dossiers.

Aramis est un ‘excellent cabinet pour le contentieux de marques’. L’équipe de six avocats a une ‘excellente approche du service client’. Le cabinet a récemment été impliqué dans plusieurs litiges majeurs. Il a défendu Lidl France dans un contentieux en contrefaçon de marques initié par Lindt Chocoladefabriken Lindt & Sprungli AG et portant sur une marque 3D d’un modèle de lapin doré. L’équipe a aussi représenté Eiffage Construction et Eiffage Immobilier dans un contentieux en contrefaçon de marque et de publicité mensongère engagé par Artenova. L’équipe a enfin représenté LCL dans un contentieux de marque l’ayant opposé au Crédit Immobilier de France concernant l’utilisation de sa marque Avantage. A la tête de la pratique, Benjamin May est ‘un stratège en contentieux et un avocat très travailleur et proactif’.

Artemont est le conseil de plusieurs très grandes marques de luxe françaises, telles qu’Yves Saint Laurent, Kering, Boucheron et Balenciaga. Salvatore Ferragamo est également client. Le cabinet traite des contentieux de marques et de droits d’auteur. Il intervient également dans le cadre de campagnes publicitaires. L’activité est développée par Philippe Clément et Farid Bouguettaya.

Gaëlle Méric dirige la pratique de Boken. Elle est sollicitée pour intervenir en conseil, notamment en matière de rédaction contratuelle, et traite des procédures contentieuses dans le domaine des marques et des droits d’auteur devant les tribunaux français et l’INPI. Plusieurs grands groupes français sont clients.

Eversheds Sutherland (France) LLP fournit un ‘haut niveau de prestation et des conseils adaptés, et respecte les échéances’. L’équipe de cinq avocats, qui sait ‘guider ses clients dans la recherche de la meilleure stratégie contentieuse possible’, est le conseil régulier de grandes marques de luxe françaises et italiennes. Elle assiste également de grandes enseignes commerciales. La pratique est dirigée par Gaëtan Cordier qui se distingue par ‘sa réactivité, son expertise et qui a une bonne confiance en lui’.

Hoche Société d’Avocats conseille plusieurs grandes marques françaises, notamment dans les domaines du luxe et de la presse, pour le dépôt et le contentieux de marques. L’activité est animée par Régis Carral et Frédérique Forget.

Stefan Naumann, du cabinet Hughes Hubbard & Reed LLP, conseille de grandes entreprises et des multinationales, notamment américaines, sur des problématiques de marques et de droits d’auteur, de stratégie de lutte contre la contrefaçon et le piratage, de saisies douanières et la gestion du contentieux de marques et de brevets. Le cabinet représente plusieurs grands studios américains de cinéma. Il a agi pour Warner Bros Entertainment dans des contentieux de marques et de droits d’auteur et de saisies douanières, ainsi que Lucasfilm dans des dossiers de saisies douanières.

L’équipe de quatre avocats de KGA Avocats intervient en conseil et en contentieux dans des dossiers de droits des marques et de droits d’auteur. Le cabinet a récemment conseillé un photographe, un artiste, une radio africaine, une styliste et des sociétés de production audiovisuelle. L’activité est développée par François Klein et Laurent Badiane.

Lavoix intervient pour le compte de grands groupes, notamment des industriels français, pour la protection et la défense de leurs marques. Le cabinet a représenté Astorg Partners SAS dans un contentieux en contrefaçon de marque et d’appellation dirigé contre plusieurs filiales de Groupama. ArcelorMittal est également client. L’activité est développée par Camille Pecnard et Valérie Genin-Samson.

La pratique de Marchais & Associés est développée par Guillaume Marchais et Emmanuelle Limouzy, qui sont deux anciens CPI devenus avocats, et Philippe Martini-Berthon qui a été promu associé. Le cabinet conseille de grands groupes français et étrangers, une grande maison de luxe, ainsi que des propriétés viticoles reconnues. Il intervient dans plusieurs litiges.

Noésis Avocats intervient en conseil, notamment dans le cadre d’opérations en droit des sociétés, et traite le contentieux. Le cabinet a récemment assisté Unilever dans un dossier portant sur modèle dentaire servant de support de communication pour la marque du dentifrice Signal. Agatha Paris, Alexandre de Paris, Paprec et agencecamaïeu comptent parmi les clients du cabinet. L’activité est développée par Marie Fabregat et Caroline Hiltgen-Lebouvier.

Renault Thominette Vignaud & Reeve offre de bonnes compétences dans les domaines du droit d’auteur, du droit des dessins et modèles, du droit des marques et pour les contrats de direction artistique. Maxime Vignaud assiste de nombreux clients et créateurs dans le domaine de la mode et du luxe, dont monsieur Christian Lacroix dans plusieurs affaires très sensibles.

Schmidt Brunet Litzler est recommandé pour son expertise dans le domaine des marques, des modèles et des droits d’auteur. Dirigée par Delphine Brunet-Stoclet, l’équipe de trois avocats assiste plusieurs grands clients dans le domaine du design et de l’ameublement, dont JJA, Swarovski et Vitry Frères. Maria Luisa Arce-Torrecilla a rejoint Jacobacci.

Simmons & Simmons LLP a renforcé son expertise suite au recrutement, à la fin de l’année 2017, de l’équipe de propriété intellectuelle et industrielle de Reed Smith, emmenée par Marina Cousté, François Jonquères et Romain Viret (of counsel). Ils rejoignent au sein du département du cabinet Sarah Bailey qui intervient en matière de marques et de droits d’auteur.

L’équipe de cinq avocats d’UGGC Avocats traite des dossiers de marques, de dessins et modèles et de droits d’auteur, ainsi que des problématiques de sujets de noms de domaine ou de protection des données. L’activité est dirigée par Corinne Khayat et Elisabeth Logeais.


Cabinet de conseil en propriété industrielle

Cette section présente les principaux cabinets de conseil en propriété industrielle de France. Les Conseils en Propriété Industrielle (CPI) ont pour fonction de conseiller les inventeurs dans l’obtention, la défense et l’exploitation de leurs droits de propriété industrielle. La profession compte plus de 1000 CPI selon la Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle et se divisent en ingénieurs spécialisés en matière de brevets et en juristes qui traitent des dossiers de marques, dessins et modèles.

Cabinet Beau de Loménie est pourvu d’une équipe emmenée par six associés qui a ‘obtenu de multiples succès dans des contentieux de marques’. Le cabinet assiste de grandes multinationales et des clients français dans le cadre de l’enregistrement, la protection et la défense de leurs droits de propriété industrielle et intellectuelle. Il a notamment conseillé de grands industriels dans la mise en place de leur stratégie de brevets et les a représentés dans des actions en opposition devant l’Office Européen des Brevets. Aurélia Marie, qui est une experte dans le domaine des marques et des dessins et modèles, est particulièrement recommandée, ainsi que Didier Intès qui est un spécialiste des brevets, notamment dans les secteurs de la construction et de la mécanique. Philippe Hubert, Pierre-Louis Désormière, François Delumeau et Pierre Balesta sont également des intervenants réputés.

Gwennhaël le Roy et Jean-Baptiste Lecoeur, de Casalonga Avocats, représentent des clients tels que L’Oréal dans des actions en opposition de brevets. Cristina Bercial-Chaumier a conseillé Renault dans le cadre de la protection de sa marque Master. Sont également recommandés: Gérard Dossmann qui a obtenu plusieurs victoires pour des groupes pharmaceutiques dans des actions en contrefaçon, et Axel Casalonga. GE, Michelin, Sanofi et Biogaran sont clients.

Germain & Maureau abrite cinq associés dédiés aux brevets, quatre associés marques, dessins et modèles et plus d’une vingtaine d’ingénieurs. Le cabinet est récemment intervenu pour un grand groupe français pour la gestion de problématiques de droit des marques pouvant affecter le lancement d’un nouveau produit de luxe. Il a également assisté un studio de cinéma pour la gestion des aspects français et suisses d’un litige international l’ayant opposé à un distributeur alimentaire. Le cabinet représente enfin régulièrement des groupes pharmaceutiques et des fabricants industriels dans des contentieux de brevets multi-juridictionnels. Deloitte, Biogaran et Jaguar Land Rover sont clients.

Lavoix abrite sept associés, dont cinq experts en brevets et deux spécialistes en marques, dessins et modèles. Béatrice Holtz intervient de manière importante dans le domaine de la santé. Philippe Blot est actif dans les secteurs de l’électronique et de la mécanique. Damien Colombié, Bertrand Domenego, Etienne Habasque et Gérard Myon complètent l’équipe. Le cabinet a récemment traité des contentieux en contrefaçon de brevet, des dossiers d’enregistrement de certificats complémentaires de protection, et des opérations de transfert de portefeuille de marques dans le cadre d’acquisitions. Il a récemment ouvert une antenne à Milan.

Chez Santarelli, Luc Santarelli dirige la pratique de brevets, quand Eric le Bihan est responsable des marques. Le cabinet conseille ses clients, parmi lesquels Kering, Nestlé, Canon et la Fnac, dans la gestion de leurs dossiers contentieux et non contentieux. Dans le domaine pharmaceutique, de grands groupes, dont Pfizer, Novartis et Bayer, ont fait appel à l’expertise du cabinet pour l’enregistrement de certificats complémentaires de protection. L’équipe a également été sollicitée pour conduire des audits de portefeuilles de droits réalisés dans le cadre d’opérations en droit des sociétés. Elle assure aussi la gestion courante de portefeuilles de marques appartenant à des multinationales. Thierry Caen, François Lepelletier-Beaufond, Hélène Stankoff et Ghislain de Trémiolles sont recommandés.

Bringer IP est entièrement consacré à la gestion, la protection et la défense des droits de propriété intellectuelle et possède une expertise particulière dans l’accompagnement des start-ups innovantes. Mathieu Bringer est en charge de la pratique de brevets, quand Léonard Pirastru s’occupe de celle des marques. Récemment, des clients spécialisés dans le secteur des nouvelles technologies ont transféré la gestion, l’exploitation et la défense de leurs portefeuilles de marques et de brevets au cabinet.

IXAS Conseil fournit des ‘prestations de haute qualité’. Vanessa Darbouret a assisté Nawa Technologies pour la négociation d’accords de R&D. Les dossiers de brevets sont plus particulièrement traités par Martin Schmidt, un ‘expert réputé’, qui ‘comprend les besoins de ses clients’ et qui impressionne par ‘son intelligence’. Le cabinet a récemment analysé les stratégies de brevets de plusieurs de ses clients, dont Dubai Aluminium et Neolys. Il a défendu StarLight dans un contentieux en contrefaçon de brevet et de concurrence déloyale. Of counsel Daniel Pigasse et Jean-Philippe Schouller sont également des intervenants majeurs au sein de l’équipe.

Cabinet Plasseraud possède des implantations à Paris, Lyon, Lille, Dijon, Toulouse, Shanghai et Prague. Le cabinet traite des dossiers de brevets touchant à de nombreux secteurs, dont la chimie et la mécanique. Didier Boulinguiez, Catherine Touati et Eric Burbaud sont les principaux intervenants au sein du cabinet.

Regimbeau développe sa pratique de brevets à partir de ses bureaux de Paris, Caen, Munich, Grenoble, Rennes, Montpellier et Lyon. Des clients issus des domaines de l’informatique, de l’électronique, de la santé ou encore de la mécanique font appel au cabinet.


ENTRETIEN AVEC...

Des associés qui sont à la tête de leur cabinet ou d’un domaine d’expertise particulier confient au Legal 500 la façon dont leur cabinet s'adapte aux besoins de leurs clients

Pour en savoir plus, c’est ici