Twitter Logo Youtube Circle Icon LinkedIn Icon

Paris > Propriété intellectuelle > Brevets

L’excellentAllen & Overy LLP est reconnu pour son expérience de premier plan dans la gestion de contentieux de brevets stratégiques dans le domaine pharmaceutique. Le cabinet gère plusieurs dossiers qui remettent en cause le régime juridique français. L’équipe d’une quinzaine d’avocats conseille de grands groupes pharmaceutiques. Elle a représenté Novartis dans un litige l’opposant à Teva et Biogaran et portant sur la reconnaissance de brevets pour une seconde utilisation thérapeutique. Le cabinet a récemment obtenu une décision favorable de la Cour d’Appel de Paris pour son client Merck Sharp & Dohme concernant la brevetabilité d’un régime posologique. L’équipe est également dotée d’un grand savoir-faire dans le domaine des télécoms et de la high-tech où elle assiste de grands clients. Le cabinet intervient dans plusieurs litiges portant sur des brevets essentiels, notamment aux côtés de Samsung dans un contentieux emblématique l’opposant à Apple s’agissant des brevets essentiels contenus dans les smartphones et tablettes. Daiichi Sankyo, Google et Sisvel sont clients. L’équipe traite des dossiers de marques. A la tête de l’activité, Laëtitia Bénard ‘possède une excellente connaissance de sa matière et des tribunaux’ et ‘contribue par son travail à mettre la France aux avant-postes de la modernité dans le domaine des brevets pharmaceutiques’. Sont également recommandés: ‘le pragmatique et tenace’ David Por, ainsi que le nouveau promu associé Alexandre Rudoni.

Bird & Bird possède ‘une bonne expertise dans le domaine pharmaceutique, et délivre un conseil stratégique dans les contentieux de brevets’. Le cabinet traite des affaires de premier plan, notamment pour des clients tels qu’Actavis. Il est également impliqué dans des litiges emblématiques dans le domaine des télécoms. L’équipe a aussi défendu Unibeton dans un contentieux de brevets initié par Lafarge. A la tête de l’activité, Yves Bizollon est un conseil de ‘haute qualité’. Jouent également un rôle majeur dans l’équipe: Anne-Charlotte Le Bihan et Géraldine Arbant qui était auparavent chez Fidal. Le cabinet traite enfin des dossiers de marques, de dessins et modèles et de droits d’auteur. Marc Schuler est aussi recommandé sur ces aspects.

Chez Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I., l’équipe de droit de la propriété intellectuelle et industrielle, d’une vingtaine d’avocats, est dotée d’une expertise de premier plan en matière de contentieux de brevets. Elle est très active dans le secteur pharmaceutique où elle agit régulièrement pour le compte de génériqueurs. Le cabinet est également impliqué dans un litige emblématique dans le secteur des télécoms aux côtés de Nokia Siemens Networks où il a récemment obtenu de bons résultats. L’équipe a enfin favorablement défendu La Maison du Café devant le tribunal de première instance de Paris qui a annulé plusieurs des brevets que Nestlé détenait sur ses capsules de café Nespresso. L’activité est dirigée par Grégoire Triet qui figure parmi les experts de référence du marché, ainsi qu’Arnaud Michel, Emmanuel Larere et Raphaëlle Dequiré-Portier.

La boutique européenne Hoyng Rokh Monegier compte parmi ‘les cabinets de référence du marché’ pour les contentieux de brevets, ‘capable de traiter des litiges d’ampleur nationale et internationale’. L’équipe d’une douzaine d’avocats ‘possède une grande connaissance technique et répond d’une bonne compréhension des enjeux commerciaux’ dans le domaine pharmaceutique et des sciences de la vie. Elle défend les intérêts de grands groupes et leurs médicaments phares et intervient dans plusieurs litiges paneuropéens stratégiques portant sur le développement des biosimilaires. Le cabinet a notamment représenté Merck Sharp & Dohme Animal Health et Intervet International dans un contentieux de brevets l’opposant à Bayer. L’équipe traite également des litiges de brevets dans de nombreux autres secteurs devant les tribunaux français et l’OEB. Elle est notamment active dans les domaines de l’électronique et des télécoms. L’activité est animée par Denis Monégier du Sorbier qui compte parmi les meilleurs experts dans son domaine, Sophie Micallef, Marie Georges-Picot et Benoît Strowel qui possède ‘une vaste expérience et une fine compréhension des besoins des clients’.

Cabinet Schertenleib est ‘un cabinet de premier plan en France en contentieux de brevets, particulièrement recommandé dans le domaine des sciences de la vie’. La boutique est mandatée pour traiter des dossiers ‘à haute valeur ajoutée’ et délivre des prestations ‘rapides, techniques et pratiques’. Le cabinet possède ‘une excellente connaissance du domaine pharmaceutique’. Il est en charge de nombreuses affaires stratégiques dans ce secteur, souvent aux côtés des génériqueurs. L’équipe assiste ainsi Mylan dans plusieurs litiges l’opposant notamment à Novartis et AstraZeneca. Le cabinet est également impliqué dans plusieurs affaires soulevant des sujets novateurs en lien avec la brevetabilité d’anticorps. Il a représenté Eli Lilly dans un contentieux en révocation d’un brevet portant sur des anticorps monoclonaux dans un traitement contre l’Alzheimer et détenu par Janssen Sciences Ireland. L’équipe est très resserrée et dirigée par l’avocat et solicitor Denis Schertenleib qui est ‘excellent à la fois sur les aspects juridiques et techniques’. Est également impliquée dans les dossiers: Ombeline Degrèze-Péchade (of counsel) qui a une ‘connaissance réglementaire excellente dans le domaine des sciences de la vie’.

Installé à Paris et à Lyon, Véron & Associésexcelle dans son domaine’. Entièrement dédié au contentieux de brevets, le cabinet se distingue également par ‘la capacité de ses avocats à travailler en équipe avec ses clients, notamment dans un cadre international’. L’équipe, qui rassemble une douzaine d’avocats, offre des expertises dans de nombreux secteurs de l’industrie, dont la santé, l’électronique, la chimie, les télécoms et la mécanique. Le cabinet est sollicité pour traiter des litiges aux enjeux stratégiques. Il est ainsi intervenu dans un dossier de premier plan en lien avec les bio-similaires, ainsi que dans une affaire soulevant des problématiques de norme Frand pour le compte de Vringo. Airbus Helicopters, AstraZeneca, Honeywell et Lilly sont clients. L’équipe compte dans ses rangs: Pierre Véron (of counsel), Isabelle Romet, Thomas Bouvet, Sabine Agé et Amandine Métier

L’équipe d’une dizaine d’avocats d’August Debouzy est ‘très proactive’, ‘disponible 24 heures sur 24’ et ‘trouve toujours une solution’. L’expertise est de premier plan dans le domaine de la santé où le cabinet intervient dans des contentieux paneuropéens. Teva est client. Le cabinet conseille également des clients de haut calibre dans le domaine des télécoms, dont Orange. Il a favorablement représenté Ericsson dans un litige stratégique l’opposant à High Point. De grands clients dans les secteurs de l’énergie, de la R&D et de le défense font appel au cabinet. L’activité est dirigée par Grégoire Desrousseaux et François Pochart qui est ‘un avocat brillant’.

Dechert LLP réalise ‘un travail de grande qualité, mêlant réactivité, efficacité, pertinence et précision’. L’équipe de cinq avocats affiche ‘une expérience éprouvée dans tous les domaines de la propriété intellectuelle et notamment en droit des brevets’. Elle est ‘capable de se plonger rapidement dans des dossiers complexes’ et possède ‘une forte expérience des dossiers internationaux’ et de l’accompagnement de grands clients américains. Le cabinet est en charge de plusieurs contentieux stratégiques et emblématiques dans les domaines des télécoms, de l’électronique, de la construction, de la chimie et des sciences de la vie. Johnson & Johnson, Lesaffre, LG Electronics, McNeil et Placoplatre sont clients. A la tête de l’activité, ‘l’ultra compétente et l’ultra combativeMarianne Schaffner est ‘un conseil précieux pour régler toute question ou situation délicates au mieux et rapidement’. Elle se distingue notamment par ‘sa ténacité et sa volonté permanente de toujours défendre au mieux les intérêts de ses clients’. Est également recommandé: Romain Viret, un avocat ‘à l’écoute de ses clients qui dispose d’une capacité à prodiguer des conseils qui collent à la réalité pratique et opérationnelle de ses clients’.

Hogan Lovells (Paris) LLP possède une forte expertise dans le domaine pharmaceutique et des sciences de la vie. Le cabinet représente régulièrement de grands groupes pharmaceutiques impliqués dans des contentieux stratégiques de plan national ou transnational les opposant à des génériqueurs. Il a également défendu Hollister dans un contentieux de brevet initié par Coloplast. Le cabinet traite enfin des litiges dans d’autres domaines technologiques et intervient dans le cadre d’opérations de fusions-acquisitions. Eli Lilly et Lear Corporation sont clients. Stanislas Roux-Vaillard figure parmi les principaux intervenants.

Lavoix Avocats est impliqué dans plusieurs contentieux et arbitrages emblématiques portant sur des brevets essentiels (FRAND). Dans ce domaine, le cabinet a notamment représenté Myriad dans le cadre de procédures lancées aux Etats-Unis et à Londres face à Oracle America. Il a remporté une victoire importante en première instance pour LGE dans un litige l’opposant à Core Wireless. Dirigée par Cyrille Amar, l’équipe de droit de la propriété intellectuelle et industrielle rassemble six avocats et gère également des dossiers de brevets dans des domaines variés. Grégoire Goussu et Antonin Staub sont également recommandés. Le cabinet travaille en étroite collaboration avec le CPI Lavoix.

Très réactif et très compétent’, Loyer & Abellofournit une assistance excellente et très pratique en droit des brevets’. L’équipe de cinq avocats ‘va droit au but, est efficace et axée sur les résultats’. Elle assiste de grands groupes et possède ‘une grande expérience des tribunaux’. Le cabinet a notamment assuré la défense de Teva suite au lancement d’un médicament générique quelques mois avant l’expiration du certificat complémentaire de protection protégeant un des brevets détenu sur un médicament par MSD. L’équipe représente également Gaztransport et Technigaz dans le cadre d’une action en annulation de brevet initiée par les Chantiers de l’Atlantique. Le cabinet traite enfin des dossiers de marques et de dessins et modèles. A la tête de l’activité, Michel Abello est ‘très compétent, très bon en négociations’ et doté d’une ‘très bonne expérience en contrefaçon de brevets’.

L’équipe de cinq avocats de Reed Smith est ‘excellente’ et reconnue pour sa forte expertise en matière de brevets dans le domaine de la santé où elle gère des contentieux stratégiques contre des génériqueurs. Le cabinet représente notamment Alkermes Pharmaceutical et Abbott Laboratories dans ce type de litiges. Il est également impliqué dans une affaire emblématique dans le secteur des télécoms, et traite des contentieux dans le secteur mécanique. A la tête de l’activité du cabinet, la ‘très talentueuse et expérimentée’ Marina Cousté possède de ‘remarquables compétences et connaissances, et prend grand soin de ses clients’. François Jonquères est également impliqué dans les dossiers.

Armengaud Guerlain délivre ‘un travail de très bonne qualité’. Le cabinet rassemble des expertises reconnues en droit des brevets et en droit des marques au plan contentieux. Il intervient dans des dossiers de premier plan et peut gérer des litiges transnationaux. Virbac, Andros, L’Oreal et Bouygues sont clients. Dans le domaine des brevets, le cabinet traite des litiges dans des domaines variés, dont l’électronique et la pharmacie. En matière de droit des marques, Dolce Gabbana fait régulièrement appel au cabinet qui l’a favorablement défendu dans une action en contrefaçon de marque initiée par C&A. L’activité est développée par: Stéphane Guerlain et Catherine Mateu qui ‘connait la matière du droit des marques sur le bout des doigts’, qui affiche une ‘maitrise impressionnante de ses dossiers’ et qui ‘place l’intérêt de ses clients au centre de ses préoccupations’.

Casalonga offre une gamme complète d’expertises. L’équipe d’une dizaine d’avocats est capable d’intervenir dans des procédures de niveau national ou communautaire. Dans le secteur des brevets, le cabinet est notamment actif dans le domaine de la pharmacie. Il a récemment obtenu une des premières décisions en matière de référé interdiction sur l’application de la contrefaçon par équivalence devant le TGI de Paris qui a donné raison à son client Bioagaran s’agissant de la commercialisation d’un générique dans un litige l’opposant à Orion et Novartis Pharma. L’activité est développée par cinq associés: Caroline Casalonga, Arnaud Casalonga, Karina Dimidjian-Lecomte, Marianne Gabriel et Cristina Bercial-Chaumier.

Cousin & Associés conseille de grands groupes. L’activité est animée par: Pierre Cousin, Myriam Moatty, Sandrine Bouvier-Ravon et Jean-Martin Chevalier qui figure parmi les meilleurs spécialistes de la place en matière d’obtention végétale.

Dirigée par Jean-Christophe Tristant, l’équipe de DLA Piper est reconnue pour son fort savoir-faire en matière de brevets et traite notamment des litiges majeurs dans le domaine de la santé. Elle est impliquée dans des affaires de niveau national ou transnational où elle traite les aspects français devant les tribunaux. Medtronics et West Pharmaceutical Services sont clients. En droit des marques et de dessins et modèles, l’équipe est recommandée pour ‘ses conseils avisés et sa grande réactivité’. Elle assure la surveillance, la protection et la défense de noms de domaines et de portefeuilles de marques. L’activité dans ce domaine est dirigée par la nouvelle promue associée Karine Disdier-Mikus qui est appréciée pour sa réactivité, son pragmatisme et sa disponibilité. Laurence Julien-Raes joue également un rôle majeur dans l’équipe.

De Gaulle Fleurance & Associés possède des compétences reconnues dans le domaine des brevets, notamment dans le secteur de la santé et des science de la vie. Le cabinet est en charge de plusieurs contentieux stratégiques et traite également des litiges dans d’autres secteurs technologiques. Sont particulièrement recommandés: Louis de Gaulle qui est apprécié pour ‘sa ténacité et ses fines analyses juridiques’, Julien Horn et Frank Valentin.

Dentons est doté d’un champ d’expertises complet dans le domaine du droit de la propriété intellectuelle et industrielle. Le cabinet est notamment impliqué dans l’une des affaires de brevets parmi les plus importantes au monde dans le domaine des télécoms. Il a également représenté Valinge dans un contentieux de brevet l’opposant à Alsapan. CNRS est client. David Masson et Isabelle Leroux sont en charge de l’activité. Gérard Delile (senior counsel) est également impliqué dans les dossiers.

Duclos Thorne Mollet-Viéville & Associés est un cabinet incontournable sur le marché pour le traitement des contentieux de marques, de modèles et de brevets. L’équipe d’une douzaine d’avocats intervient dans des litiges stratégiques. Elle représente notamment de grands groupes pharmaceutiques dans le domaine des brevets. De grands noms du luxe font également appel au cabinet pour la gestion de leurs litiges de marques et de modèles. L’activité est développée par des associés très expérimentés: Thierry Mollet-Viéville, Pascal Lefort, Thomas Cuche, Eléonore Gaspar et Jean-Pierre Duclos qui est très actif dans le secteur audiovisuel.

Herbert Smith Freehills LLP est doté ‘d’une équipe très réactive, pragmatique et toujours disponible’. Le cabinet est impliqué dans plusieurs contentieux de brevets dans des domaines divers et variés, dont le domaine de l’électroménager. A la tête de l’activité, Alexandra Néri possède ‘une grande connaissance des brevets et se distingue par sa grande intelligence dans la gestion des dossiers’. Sont également recommandés, les of counsels: Sébastien Proust et Céline Bey qui fait preuve de ‘grande rigueur et d’efficacité’.

Jones Day est doté d’une ‘équipe extraordinaire, extrêmement travailleuse, rapide et efficace’. Dirigée par Emmanuel Baud, l’équipe de sept avocats est fortement réputée pour ses compétences dans le domaine des marques mais traite également des contentieux de brevets de premier plan.

Adamas est ‘un partenaire juridique innovant’. Le cabinet traite plusieurs contentieux de brevets dans le domaine de la santé. Il conseille également plusieurs entreprises françaises concernant la protection de leurs marques et la négociation de licences de marques. A la tête de l’activité, Barbara Bertholet affiche une ‘grande disponibilité et réactivité doublées d’une expertise scientifique’ et ‘sait développer et proposer des approches novatrices permettant d’anticiper’. Le cabinet possède enfin une connaissance des procédures et des stratégies de protection des droits de propriété intellectuelle en Asie, grâce notamment à Alban Renaud qui est basé en Chine.

L’excellentAramis est en charge de plusieurs contentieux de brevets dont plusieurs litiges dans le domaine de la santé ou faisant l’objet de procédures dans plusieurs pays. Le cabinet représente notamment Tereos Syral dans un contentieux international de brevet portant sur une molécule d’amidon et son processus de fabrication. L’équipe de cinq avocats traite également des problématiques de droits d’auteur. Dentsu Aegis Media et Corbis Images sont clients. A la tête de l’activité, Benjamin May est ‘excellent’. Marie Liens (counsel) est également très impliquée dans les dossiers.

Astura fournit un ‘travail efficace et d’excellente qualité’. Le cabinet est sollicité par des groupes français et étrangers pour traiter des problématiques de brevets et de marques. Le cabinet gère notamment un contentieux de brevet stratégique pour l’un de ces clients L’activité est dirigée par Matthieu Mélin qui possède ‘une excellente expertise en matière de brevets et de contrats complexes’ et ‘prend grand soin de ses clients’.

DS Avocats conseille plusieurs grands groupes français dans le domaine des marques (gestion de portefeuilles et contentieux) et des contentieux de brevets. Le Musée du Louvre et le Conseil National des Barreaux font notamment appel au cabinet pour leurs problématiques de gestion de portefeuille de marques. Le cabinet représente aussi Medochemie dans le cadre d’une action en défense en contrefaçon de brevets pharmaceutiques. L’équipe d’une dizaine d’avocats est animée par Catherine Verneret, Jean-Christophe Guerrini, Bertrand Potot et Clotilde Delbecq.

Lazareff Le Bars traite des contentieux de brevets, notamment dans le domaine de la pharmacie et de l’électronique. Le cabinet est également consulté sur des problématiques de rémunération et gère des litiges en droit des marques. A la tête d’une équipe de trois avocats, Simon Christiaën a récemment été nommé arbitre au sein de l’OMPI.

Linklaters LLP fournit des prestations de ‘haute qualité’; ‘les réponses sont apportées en temps record et les conseils sont de grande qualité’. L’équipe de cinq avocats est impliquée dans plusieurs contentieux stratégiques aux plans national et international dans le domaine de la santé. Elle traite aussi des sujets de propriété intellectuelle, de brevets et de marques dans le cadre d’opérations de fusions-acquisitions. A la tête de l’activité, la nouvelle promue associée Pauline Debré ‘est extrêmement réactive et affiche une forte connaissance du droit des marques et du droit international privé’.

Pinsent Masons LLP est doté de ‘très bonnes compétences en matière de contentieux de brevets’. L’équipe de trois avocats est ‘pragmatique, très réactive et rapide’. Elle représente de grands groupes français et internationaux spécialisés dans les domaines industriels et technologiques, notamment la santé et la chimie. Le cabinet traite également des dossiers de marques. Plastic Omnium, Landis+Gyr, Institut Mines-Télécom, Ericsson Television et UHU sont clients. A la tête de l’activité, Emmanuel Gougé possède ‘une profonde connaissance du droit de la propriété intellectuelle et industrielle et délivre des conseils stratégiques’.

ENTRETIEN AVEC...

Des associés qui sont à la tête de leur cabinet ou d’un domaine d’expertise particulier confient au Legal 500 la façon dont leur cabinet s'adapte aux besoins de leurs clients

Pour en savoir plus, c’est ici