Twitter Logo Youtube Circle Icon LinkedIn Icon

Paris > Propriété intellectuelle > Cabinet de conseil en propriété industrielle

Cette section présente les principaux cabinets de conseil en propriété industrielle de France. Les Conseils en Propriété Industrielle (CPI) ont pour fonction de conseiller les inventeurs dans l’obtention, la défense et l’exploitation de leurs droits de propriété industrielle. La profession compte plus de 1000 CPI selon la Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle et se divisent en ingénieurs spécialisés en matière de brevets et en juristes qui traitent des dossiers de marques, dessins et modèles.

Cabinet Beau de Loménie est pourvu d’une équipe emmenée par six associés qui a ‘obtenu de multiples succès dans des contentieux de marques’. Le cabinet assiste de grandes multinationales et des clients français dans le cadre de l’enregistrement, la protection et la défense de leurs droits de propriété industrielle et intellectuelle. Il a notamment conseillé de grands industriels dans la mise en place de leur stratégie de brevets et les a représentés dans des actions en opposition devant l’Office Européen des Brevets. Aurélia Marie, qui est une experte dans le domaine des marques et des dessins et modèles, est particulièrement recommandée, ainsi que Didier Intès qui est un spécialiste des brevets, notamment dans les secteurs de la construction et de la mécanique. Philippe Hubert, Pierre-Louis Désormière, François Delumeau et Pierre Balesta sont également des intervenants réputés.

Gwennhaël le Roy et Jean-Baptiste Lecoeur, de Casalonga Avocats, représentent des clients tels que L’Oréal dans des actions en opposition de brevets. Cristina Bercial-Chaumier a conseillé Renault dans le cadre de la protection de sa marque Master. Sont également recommandés: Gérard Dossmann qui a obtenu plusieurs victoires pour des groupes pharmaceutiques dans des actions en contrefaçon, et Axel Casalonga. GE, Michelin, Sanofi et Biogaran sont clients.

Germain & Maureau abrite cinq associés dédiés aux brevets, quatre associés marques, dessins et modèles et plus d’une vingtaine d’ingénieurs. Le cabinet est récemment intervenu pour un grand groupe français pour la gestion de problématiques de droit des marques pouvant affecter le lancement d’un nouveau produit de luxe. Il a également assisté un studio de cinéma pour la gestion des aspects français et suisses d’un litige international l’ayant opposé à un distributeur alimentaire. Le cabinet représente enfin régulièrement des groupes pharmaceutiques et des fabricants industriels dans des contentieux de brevets multi-juridictionnels. Deloitte, Biogaran et Jaguar Land Rover sont clients.

Lavoix abrite sept associés, dont cinq experts en brevets et deux spécialistes en marques, dessins et modèles. Béatrice Holtz intervient de manière importante dans le domaine de la santé. Philippe Blot est actif dans les secteurs de l’électronique et de la mécanique. Damien Colombié, Bertrand Domenego, Etienne Habasque et Gérard Myon complètent l’équipe. Le cabinet a récemment traité des contentieux en contrefaçon de brevet, des dossiers d’enregistrement de certificats complémentaires de protection, et des opérations de transfert de portefeuille de marques dans le cadre d’acquisitions. Il a récemment ouvert une antenne à Milan.

Chez Santarelli, Luc Santarelli dirige la pratique de brevets, quand Eric le Bihan est responsable des marques. Le cabinet conseille ses clients, parmi lesquels Kering, Nestlé, Canon et la Fnac, dans la gestion de leurs dossiers contentieux et non contentieux. Dans le domaine pharmaceutique, de grands groupes, dont Pfizer, Novartis et Bayer, ont fait appel à l’expertise du cabinet pour l’enregistrement de certificats complémentaires de protection. L’équipe a également été sollicitée pour conduire des audits de portefeuilles de droits réalisés dans le cadre d’opérations en droit des sociétés. Elle assure aussi la gestion courante de portefeuilles de marques appartenant à des multinationales. Thierry Caen, François Lepelletier-Beaufond, Hélène Stankoff et Ghislain de Trémiolles sont recommandés.

Bringer IP est entièrement consacré à la gestion, la protection et la défense des droits de propriété intellectuelle et possède une expertise particulière dans l’accompagnement des start-ups innovantes. Mathieu Bringer est en charge de la pratique de brevets, quand Léonard Pirastru s’occupe de celle des marques. Récemment, des clients spécialisés dans le secteur des nouvelles technologies ont transféré la gestion, l’exploitation et la défense de leurs portefeuilles de marques et de brevets au cabinet.

IXAS Conseil fournit des ‘prestations de haute qualité’. Vanessa Darbouret a assisté Nawa Technologies pour la négociation d’accords de R&D. Les dossiers de brevets sont plus particulièrement traités par Martin Schmidt, un ‘expert réputé’, qui ‘comprend les besoins de ses clients’ et qui impressionne par ‘son intelligence’. Le cabinet a récemment analysé les stratégies de brevets de plusieurs de ses clients, dont Dubai Aluminium et Neolys. Il a défendu StarLight dans un contentieux en contrefaçon de brevet et de concurrence déloyale. Of counsel Daniel Pigasse et Jean-Philippe Schouller sont également des intervenants majeurs au sein de l’équipe.

Cabinet Plasseraud possède des implantations à Paris, Lyon, Lille, Dijon, Toulouse, Shanghai et Prague. Le cabinet traite des dossiers de brevets touchant à de nombreux secteurs, dont la chimie et la mécanique. Didier Boulinguiez, Catherine Touati et Eric Burbaud sont les principaux intervenants au sein du cabinet.

Regimbeau développe sa pratique de brevets à partir de ses bureaux de Paris, Caen, Munich, Grenoble, Rennes, Montpellier et Lyon. Des clients issus des domaines de l’informatique, de l’électronique, de la santé ou encore de la mécanique font appel au cabinet.

ENTRETIEN AVEC...

Des associés qui sont à la tête de leur cabinet ou d’un domaine d’expertise particulier confient au Legal 500 la façon dont leur cabinet s'adapte aux besoins de leurs clients

Pour en savoir plus, c’est ici