Twitter Logo Youtube Circle Icon LinkedIn Icon

Paris > Propriété intellectuelle > Propriété intellectuelle Brevets

Index of tables

  1. Propriété intellectuelle Brevets
  2. Les grands avocats du marché Brevets
  3. Les grands avocats de demain Brevets

Les grands avocats du marché Brevets

  1. 1

Les grands avocats de demain Brevets

  1. 1
    • Sabine Agé - Véron & Associés
    • Anne-Charlotte le Bihan - Bird & Bird
    • Pauline Debré - Linklaters
    • Raphaëlle Dequiré-Portier - Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I.
    • Stanislas Roux-Vaillard - Hogan Lovells (Paris) LLP

Considéré comme un des ‘leaders du marché’, Allen & Overy LLP est pourvu d’une équipe ‘très réactive et extrêmement informée des besoins de ses clients’. La pratique développée par Laëtitia Bénard, David Por et Alexandre Rudoni démontre une expertise approfondie dans les domaines de la santé, des télécoms, des jeux vidéo et des médias. Eveline Van Keymeulen (counsel) apporte ses ‘conseils en matière réglementaire dans les dossiers de brevets’. Le cabinet a récemment défendu Merck avec succès dans un litige face à Bristol-Myers Squibb et plusieurs autres demandeurs, concernant un médicament contre le cancer. Il a aussi représenté Novartis dans un contentieux contre un génériqueur, et a défendu Archos dans plusieurs procédures en France, en Allemagne et en Hollande engagées par Philips et portant sur un type de technologie utilisée pour certains téléphones portables. Frédéric Chevallier (counsel) est également impliqué dans les dossiers.

Bird & Bird est doté d’une ‘équipe hautement talentueuse dans la gestion des contentieux de brevets dans le domaine pharmaceutique et qui fournit des conseils adaptés et utiles’. Yves Bizollon dirige la pratique et se distingue par son ‘approche pragmatique et proactive’. Aux côtés de Jean-Baptise Thiénot (counsel) qui est ‘bien préparé’, il a représenté Actelion dans une action en révocation de brevet face à Icos, portant sur une technologie innovante pour le traitement de l’hypertension pulmonaire. Anne-Charlotte le Bihan représente Thomson Licensing dans plusieurs actions en contrefaçon de brevet contre Samsung. Yves Bizollon et Charles Tuffreau (counsel) ont représenté Chavanoz Industrie en appel dans un contentieux de brevet l’ayant opposé à Mermet et ayant pour objet la technologie d’un fil composite. Le conseil en propriété industrielle Laurent Labatte (counsel) traite régulièrement des contentieux complexes dans les secteurs de l’électronique et des télécoms.

Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I. abrite une équipe ‘très solide et hautement réactive’ qui est particulièrement ‘reconnue et bien connectée’ dans le domaine pharmaceutique et des dispositifs médicaux. Emmanuel Larere et Raphaëlle Dequiré-Portier ont récemment représenté Ono et Bristol-Myers Squibb dans un contentieux de brevet multi-juridictionnel face à Merck, concernant un traitement immunologique innovant contre le cancer. Grégoire Triet a représenté Shionogi dans une action en contrefaçon de brevet portant sur un médicament contre le VIH, qui l’a opposé à Merck et ses filiales. Dans le secteur des produits de consommation, l’équipe a défendu Delica et son distributeur Mifroma dans un litige en contrefaçon de brevet engagé par Nestlé et ayant pour objet des capsules de café. Jean-Hyacinthe de Mitry, qui a été promu associé, possède une expertise en matière de propriété industrielle qui couvre également les sujets de protection du savoir-faire et des secrets de fabrication. La collaboratrice Emma Leguillon est ‘une professionnelle très solide qui porte une grande attention à ses clients’.

HOYNG ROKH MONEGIER est une boutique très reconnue et spécialisée en droit de la propriété intellectuelle et industrielle qui représente notamment des clients dans les secteurs de l’agro-alimentaire, de la santé, de l’aéronautique et des télécoms dans des contentieux multi-juridictionnels. Benoît Strowel, qui est membre des bureaux de Bruxelles et de Paris du cabinet, a conseillé Zeltiq sur l’opportunité d’engager une procédure d’appel contre la décision de révocation de l’un de ses brevets, et a coordonné les différentes procédures contentieuses européennes lancées en soutien du processus de Cryolipolyse –un traitement minceur de réduction de la cellulite par le froid. Denis Monégier du Sorbier est l’un des professionnels parmi les plus expérimentés du marché. Sophie Micallef est également fortement recommandée. Elle a récemment représenté une entreprise dans un litige contre un ancien employé. Le cabinet a annoncé le rapprochement et l’intégration en son sein, au cours de l’été 2018, de Véron & Associés, qui est l’autre boutique incontournable et leader du marché français.

Jones Day a représenté Yamaha dans un contentieux de brevet lancé contre son concurrent Piaggio et portant sur la violation alléguée de six brevets européens sur des moteurs de deux roues. Le cabinet a aussi agi pour le compte de Vestegaard Fransen dans un litige en violation du secret de fabrication engagé contre un ancien consultant. L’équipe a enfin représenté Star Fruits et le Department of Agriculture and Food of Western Australia dans une procédure en appel initiée par Pink Lady suite à une décision rendue par l’Office communautaire des variétés végétales octroyant une obtention végétale. Thomas Bouvet est très réputé.

Cabinet Schertenleib est doté d’une ‘remarquable expertise en matière de contentieux de brevets dans le domaine des sciences de la vie’. Denis Schertenleib est un ‘professionnel répondant d’une haute qualification technique’ et qui fournit des ‘conseils qui vont droit au but dans des procédures multi-juridictionnelles’. Le cabinet, au sein duquel les counsels Ombeline Degrèze-Péchade et Matthieu Dhenne jouent un rôle majeur, a récemment représenté Mylan dans plusieurs actions en révocation de brevets, ainsi qu’en défense dans un contentieux en contrefaçon de brevet. L’équipe a également défendu Sandoz dans un important litige initié par Pfizer et Warner Lambert, et a représenté Alpinestars dans une action en révocation de brevet contre Dainese. Teva, Amgen et Bio-Rad sont clients.

Véron & Associés est une boutique entièrement spécialisée dans le contentieux de brevets, dirigée par Sabine Agé et Amandine Métier. Pierre Véron (of counsel) demeure l’un de ses représentants éminents, ainsi qu’une figure incontournable du marché. Le cabinet a récemment représenté Airbus Helicopters dans un important contentieux en contrefaçon de brevet face à Bell et ayant pour objet un mécanisme d’atterrissage. Florence Jacquand a défendu Gilead dans une action en révocation de brevet l’ayant opposé au génériqueur Mylan. Le cabinet a également été mandaté par l’INPI (l’Institut National de la Propriété Industrielle) pour superviser plusieurs litiges remettant en cause la validité du Certificat Complémentaire de Protection (CCP) de la Pravastatine. Caroline Levesque et Marta Mendes ont été promues au rang de counsel. Le cabinet a annoncé son rapprochement et son intégration au cours de l’été 2018 au sein de HOYNG ROKH MONEGIER, qui est l’autre boutique incontournable et leader du marché français.

Armengaud Guerlain a récemment été mandaté dans des contentieux de brevets multi-juridictionnels. Le cabinet a ainsi fourni un conseil stratégique dans une action judiciaire en révocation de brevet de plan international. Il a aussi conseillé ses clients sur les aspects de droit de la propriété intellectuelle attachés à des contrats industriels. Catherine Mateu a conseillé Quad Logic dans une action judiciaire en contrefaçon de brevet contre Enedis ayant pour objet des compteurs électriques. Stéphane Guerlain a défendu une société dans un litige portant sur une invention de salarié.

Grégoire Desrousseaux et François Pochart dirigent la pratique de brevets d’August Debouzy. Le cabinet a récemment obtenu une issue favorable pour le compte de son client Pfeiffer Vacuum dans un contentieux en contrefaçon de brevet au long cours, l’ayant opposé à Till Liquidating. Le cabinet a également défendu le CNRS dans plusieurs contentieux en matière d’inventions de salarié. Il est également impliqué dans un litige remettant en cause la validité de la partie française d’un brevet européen appartenant à Merck. L’équipe intervient enfin dans un contentieux en appel portant sur l’octroi d’un CCP à Novartis. Mathilde Rauline (counsel) et le collaborateur senior Loïc Lemercier jouent également un rôle important au sein de l’équipe.

DTMV & Associés conseille une base de clientèle de haut rang, notamment dans les domaines de la pharmacie et de la high-tech, dans laquelle figurent de grands groupes français et internationaux dont Gilead, Pfizer et Nespresso. L’équipe est emmenée par de grands spécialistes dont Thierry Mollet-Viéville, Pascal Lefort, Eléonore Gaspar et Thomas Cuche. Le cabinet a défendu Gilead dans un litige international visant à défendre les droits d’un de ses médicaments phares contre l’hépatite C face à Idenix. Il a également représenté Nespresso dans des procédures engagées contre plusieurs concurrents ayant pour objet des modèles de capsules de café. Hutchinson et Valeo font enfin appel au cabinet pour traiter des dossiers en contrefaçon de pièces détachées automobiles.

Dechert LLPa la capacité de s’adapter aux besoins du client et du dossier et d’attribuer les justes ressources’. L’équipe, qui est d’une ‘disponibilité totale’ et affiche des ‘compétences solides’, a cependant perdu son chef-de-file suite au départ de Marianne Schaffner pour Dentons au cours du 1er semestre 2018. La pratique peut néanmoins toujours s’appuyer sur l’expertise de Marie Fillon qui ‘sait rapidement instaurer un climat de confiance, est efficace en procédures et sait parfaitement restituer les enjeux business pour construire une stratégie aux côtes de ses clients’. La collaboratrice senior Julie Sérusclat a été recrutée par LVMH au poste de directeur juridique adjoint.

Chez Hogan Lovells (Paris) LLP, Stanislas Roux-Vaillard a récemment défendu Icos (filiale d’Eli Lilly) dans un litige portant sur la validité de son brevet européen en matière d’urologie protégeant le produit Cialis, ainsi que Bristol-Myers Squibbs dans une action en annulation d’un CPP initiée par Teva. Le cabinet est également intervenu dans une affaire de contrefaçon de brevet dans le domaine de la technologie aérospatiale, ainsi que dans le cadre du transfert d’un portefeuille de brevets et de secrets de fabrication lors d’une importante opération d’acquisition dans le domaine énergétique. L’équipe a aussi défendu une entreprise en réponse à une action judiciaire intentée par un ancien employé en matière d’invention de salarié. Hollister Inc, SNF Floeger et Merz Pharma sont clients. Marie-Aimée De Dampierre dirige la pratique. Jane Seager a été promue associée.

Lavoix intervient en conseil, notamment lors d’opérations transactionnelles, et traite et coordonne des contentieux multi-juridictionnels. Le cabinet possède notamment une bonne connaissance des problématiques FRAND. Camille Pecnard, qui dirige la pratique depuis son arrivée au sein du cabinet en provenance d’Hogan Lovells (Paris) LLP, a représenté ArcelorMittal dans plusieurs litiges contre d’anciens salariés. Valérie Genin-Samson, dont l’expertise couvre les problématiques contractuelles, de transfert de portefeuilles de droits, ainsi que les dossiers d’arbitrage, est notamment sollicitée par des clients spécialisés dans les domaines du transport ferroviaire, des produits de luxe et de l’automobile.

Chez Linklaters, le ‘niveau de prestations est excellent et les réponses sont données rapidement’. Dirigée par Pauline Debré, l’équipe est ‘solide, possède de bonnes ressources’ et intervient dans de nombreux secteurs technologiques. Elle est notamment impliquée dans des procédures en contrefaçon, annulation et révocation de brevets, et dispose d’une bonne connaissance des questions de R&D et de transfert de portefeuilles de droits dans le cadre d’opérations d’acquisition ou de cession.

Loyer & Abello intervient en conseil et en contentieux pour le compte de clients spécialisés dans de nombreux domaines, dont la santé et les sciences de la vie, et l’énergie. L’équipe de Michel Abello possède une solide expertise dans le secteur pharmaceutique et traite régulièrement des contentieux stratégiques dans ce domaine. Le cabinet gère également des dossiers de marques et de dessins et modèles. Il a récemment annoncé l’intégration en son sein du CPI Hammond afin de renforcer sa pratique en marques, modèles et brevets.

Altana a récemment acceuilli Frank Valentin et quatre collaborateurs de De Gaulle Fleurance & Associés ainsi qu’Armand Aviges d’Armfelt Association d’Avocats. L’équipe de trois associés a récemment conseillé Onxeo, une entreprise biotech, sur les aspects de propriété industrielle de son acquisition de DNA Therapeutics, et est intervenue dans une litige de brevet concernant un employé. Pierre Lubet est également associé au sein de l’équipe et a coopéré avec counsel Jean-Guy de Ruffray afin de résoudre un nombre de contentieux d’infraction de brevets. Le collaborateur Cédric Meiller est aussi un nom à noter.

Aramis a récemment été mandaté par plusieurs nouveaux clients spécialisés dans de nombreux secteurs, dont les sciences de la vie, l’alimentation et les cosmétiques. Le cabinet traite des dossiers contentieux et se voit également consulter en matière d’analyse de risques et de stratégie précontentieuse, notamment dans le secteur des médicaments génériques. A la tête de la pratique, Benjamin May est récemment intervenu dans un contentieux de brevet en matière de technologie de propulsion et a conseillé un client sur l’acquisition d’un portefeuille de brevets dans le domaine du stockage. Le cabinet a également représenté Tereos Syral dans un contentieux de brevet transfrontalier portant sur le processus de production d’une molécule d’amidon.

Bardehle Pagenbergsait affecter les bonnes ressources à chaque dossier’ et ‘comprend en profondeur les besoins de ses clients’. Le cabinet couvre l’ensemble des problématiques de la matière, dont les questions d’enregistrement, de gestion de portefeuilles et les contentieux de brevets. Julien Fréneaux, qui dirige la pratique et le bureau parisien du cabinet, est ‘remarquable en plaidoirie’ et a récemment conseillé Parrot dans le domaine des produits de consommation high-tech. Sont également recommandés: Dominique Dupuis-Latour et Marie-Claude Pellegrini qui interviennent régulièrement aux côtés de Julien Fréneaux pour représenter des opérateurs dans le domaine des télécoms, tels que Free et Iliad, dans des contentieux de brevets.

La pratique de Casalonga Avocats est dirigée par quatre associés qui disposent d’une grande expérience dans de nombreux secteurs technologiques et techniques, et notamment dans la gestion des contentieux de brevets dans le domaine pharmaceutique. Marianne Gabriel et Arnaud Casalonga ont notamment conseillé le génériqueur Biogaran dans une action en contrefaçon visant l’un de ses médicaments anti-cholestérol. Sont également compétentes: Caroline Casalonga qui traite notamment des dossiers dans les secteurs de la mécanique, des produits de grande consommation et de l’électronique, et Karina Dimidjian-Lecomte.

La pratique de Cornet Vincent Ségurel est développée par quatre associés qui interviennent en conseil et en contentieux dans de nombreux domaines techniques et technologiques. François Herpe et Thomas Deschryver ont récemment représenté plusieurs clients, dont Ingenico, dans des contentieux de brevets. L’équipe a aussi accompagne plusieurs de ses clients lors d’opérations de transfert ou de restructuration de portefeuilles de brevets, notamment à l’occasion d’opérations en droit des sociétés. Florent Lucas et Jérôme Wiehn sont les deux autres associés experts au sein de l’équipe.

DLA Piper est particulièrement impliqué dans les domaines de la santé et des sciences de la vie. Jean-Christophe Tristant représente notamment des laboratoires pharmaceutiques et des fabricants de dispositifs médicaux dans des actions en contrefaçon ou annulation de brevets, ou pour la négociation d’accords de licence.

IMS Health, Becton Dickinson et Santen Pharmaceutical sont clients.

L’équipe de droit de la propriété intellectuelle et industrielle de De Gaulle Fleurance & Associés intervient notamment dans le contexte d’opérations de transfert de droits et d’accord de R&D. Le cabinet a récemment assisté un client sur la définition de sa politique interne en terme d’inventions de salariés, et a négocié plusieurs accords entre consortiums. Louis De Gaulle et Francine Le Péchon-Joubert reçoivent régulièrement l’appui de Jean-Marie Job, qui est un spécialiste dans le secteur de la santé, et de Jean-Sébastien Mariez (senior counsel).

Guilbot Avocatdélivre des prestations de haut niveau en matière de droit des brevets, tant en conseil qu’en contentieux’. Le cabinet est doté d’un fort savoir-faire contentieux et intervient également régulièrement lors de la réalisation d’audits dans le contexte d’opérations en droit des sociétés. Il a récemment défendu un de ses clients mis en cause au pénal pour contrefaçon et publicité mensongère. L’associé fondateur Florent Guilbot ‘est une valeur montante, excellent en plaidoirie et qui obtient de bons résultats’ et dont ‘la formation scientifique lui confère un avantage indéniable’.

Pinsent Masons LLPpuise sa force dans une équipe concentrée en talents’ et qui fournit des conseils ‘personnalisés’. A la tête de la pratique, Emmanuel Gougé prodigue des ‘conseils clairs et qui vont droit au but’. Il a récemment représenté Plastic Omnium dans un contentieux de brevets paneuropéen contre son concurrent allemand Emitec. Le cabinet a également traité des actions judiciaires en nullité et a négocié des accords de coopération et de licence FRAND. Il a représenté l’Institut Mines-Télécoms dans un litige contre un salarié et concernant le titre de propriété de deux brevets. La base de clientèle du cabinet s’est récemment enrichie de plusieurs nouveaux clients, dont Calzados Hergar et Landis+Gyr.

Simmons & Simmons LLP a recruté, à la fin de l’année 2017, l’équipe de Reed Smith emmenée par Marina Cousté, François Jonquères et Romain Viret (of counsel) qui compte parmi l’une des plus expérimentées du marché.

ENTRETIEN AVEC...

Des associés qui sont à la tête de leur cabinet ou d’un domaine d’expertise particulier confient au Legal 500 la façon dont leur cabinet s'adapte aux besoins de leurs clients

Pour en savoir plus, c’est ici