Twitter Logo Youtube Circle Icon LinkedIn Icon

Paris > Résolution des litiges > Arbitrage international

Index of tables

  1. Résolution des litiges Arbitrage international
  2. Résolution des litiges: Droit international public
  3. Les grands avocats du marché
  4. Les grands avocats de demain

Les grands avocats du marché

  1. 1
    • Claudia Annacker - Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP
    • Yas Banifatemi - Shearman & Sterling LLP
    • Yves Derains - Derains & Gharavi
    • Ben Juratowitch - Freshfields Bruckhaus Deringer LLP (droit international public)
    • Emmanuel Gaillard - Shearman & Sterling LLP
    • Hamid Gharavi - Derains & Gharavi
    • Fernando Mantilla-Serrano - Latham & Watkins
    • Georgios Petrochilos - Three Crowns LLP
    • Philippe Pinsolle - Quinn Emanuel Urquhart & Sullivan, LLP
    • Michael Polkinghorne - White & Case LLP
    • Noah Rubins - Freshfields Bruckhaus Deringer LLP
    • Christopher Seppälä - White & Case LLP
    • Eduardo Silva Romero - Dechert LLP
    • Peter Turner - Freshfields Bruckhaus Deringer LLP
    • Christophe von Krause - White & Case LLP
    • Todd Wetmore - Three Crowns LLP
    • Peter Wolrich - Curtis, Mallet-Prevost, Colt & Mosle LLP

Les grands avocats de demain

  1. 1
    • Nadia Darwazeh - Curtis, Mallet-Prevost, Colt & Mosle LLP
    • Carine Dupeyron - Darrois Villey Maillot Brochier
    • Jean-Pierre Harb - Jones Day
    • Dany Khayat - Mayer Brown
    • Mohamed Shelbaya - Shearman & Sterling LLP
    • Marie Stoyanov - Allen & Overy LLP
    • Ana Vermal - Proskauer Rose LLP

Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP est en charge d’un important volant d’affaires d’arbitrages commerciaux et d’investissement soulevant des enjeux stratégiques et sensibles. L’équipe parisienne, qui rassemble une vingtaine d’avocats, intervient souvent aux côtés des bureaux de New York et Londres du cabinet pour le compte d’entités étatiques – notamment des états européens – ainsi que de grands groupes français et internationaux. Le cabinet traite une gamme variée de dossiers, plus récemment en lien avec des problématiques énergétiques, minières, d’hydrocarbures, de télécoms et d’obligations souveraines impliquant l’Europe, la Russie et la région du Moyen-Orient. L’équipe traite de nombreuses affaires russophones. Elle a notamment représenté la République du Tatarstan dans un arbitrage CNUDCI contre l’Ukraine consécutif à la prise de contrôle de la plus importante raffinerie pétrolière de la région (Kremenchug Refinery). Le cabinet a récemment obtenu toute une série de victoires. Agissant auprès de la Grèce, il a obtenu le rejet de l’appel formé par Poštová Banka contre une sentence importante rendue en faveur de son client par un comité ad hoc du CIRDI. L’équipe a également décroché une victoire complète pour le compte de Telecom Italia dans une affaire CIRDI aux enjeux financiers atteignant les 15 milliards de dollars, déclenchée par Opportunity Group et remettant en cause un investissement réalisé dans Brasil Telecom. La Fédération de Russie, OJSV Tatneft, la République Arabe d’Egypte, la République autrichienne, la République française et EDF sont clients. Claudia Annacker est hautement recommandée, ainsi que Jean-Yves Garaud. Sont également impliqués dans les dossiers: Robert Greig (senior counsel) et Laurie Achtouk-Spivak (counsel).

Freshfields Bruckhaus Deringer LLP compte parmi ‘les meilleurs conseils du marché à l’échelle parisienne et globale’. L’équipe parisienne, qui rassemble plus d’une vingtaine d’avocats, ‘se distingue par son haut standard d’expertise et son excellente technique’. Les avocats sont ‘extrêmement bien préparés’ et leur ‘parfaite méthodologie fait que n’importe quel petit détail d’un dossier est couvert’. L’équipe conduit ‘des analyses approfondies qui garantissent aux clients le meilleur résultat ou la meilleure solution possible, selon l’espèce’. Le cabinet est en charge de grands arbitrages commerciaux, d’investissement et de plusieurs différends entre états. Il est impliqué dans plusieurs affaires de place dans les secteurs de l’énergie et des ressources naturelles, notamment en lien avec le continent africain. L’équipe a récemment remporté, pour le groupe minier canadien Rusoro Mining, une sentence CIRDI d’un milliard de dollars dans une affaire l’ayant opposé au gouvernement du Venezuela et concernant l’expropriation d’une mine aurifère. Le cabinet représente également le groupe russe Inter RAO dans deux procédures SCC et une procédure CIRDI contre la Géorgie, contestant les tarifs d’électricité. Il agit enfin pour plusieurs demandeurs dans deux arbitrages distincts concernant le marché espagnol des énergies renouvelables. L’expertise du cabinet dans le domaine du droit international public compte parmi les meilleures au monde: l’équipe livre un ‘travail remarquable de précision et de clarté juridique, des analyses sophistiquées, aux résultats avérés’. A la tête de la pratique d’arbitrage, Noah Rubins est ‘un vrai stratège, qui contrôle tous les aspects de la procédure, devant la cour et en dehors’ et ‘qui comprend les questions d’évaluation des dommages mieux que de nombreux soi-disant experts’. Sont également incontournables dans l’équipe: Peter Turner (QC), ainsi que Ben Juratowitch (QC) dont ‘la capacité à ouvrir des portes et à influencer les parties, et la clarté et la persuasion des écrits et arguments’ impressionnent particulièrement. Elie Kleiman a rejoint Jones Day.

Shearman & Sterling LLP demeure le leader inégalable du marché. Le bureau de Paris est au coeur de l’activité d’arbitrage du cabinet au plan global. Il abrite l’une des plus importantes équipes de la place parisienne avec un effectif d’une cinquantaine d’avocats qui représente la moitié des ressources humaines du cabinet en arbitrage dans le monde. Le cabinet possède un track-record inégalé et continue d’attirer les plus grands mandats d’arbitrage à l’échelle mondiale. L’équipe est en charge d’un volant d’arbitrages commerciaux et d’investissement varié et de premier plan, en lien avec des problématiques de construction, de télécoms, d’hydrocarbures et de prix du gaz. Le cabinet est impliqué dans de nombreuses affaires aux enjeux financiers dépassant le milliard de dollars et se rattachant au monde arabe et aux continents africain et européen. Il a représenté l’Ukraine dans un arbitrage CIRDI lancé par Emergofin et Velbay concernant un investissement réalisé en matière de production d’aluminium. L’équipe a également obtenu une victoire de principe pour le compte de l’Algérie dans un arbitrage contre Orascom TMT, aux enjeux financiers évalués à 4 milliards de dollars, et dont la procédure a été déclarée abusive par le CIRDI. Areva, GML Limited (actionnaire majoritaire de Yukos Oil Company), Egyptian Natural Gas, la République Arabe d’Egypte, Sonatrach, la Lituanie et EDF sont clients. A la tête de l’activité d’arbitrage du cabinet au plan global, Emmanuel Gaillard est unanimement considéré comme le plus grand avocat du marché. Yas Banifatemi, qui dirige l’activité du cabinet en droit public international, est également une figure de référence. Coralie Darrigade, Jennifer Younan, Maude Lebois et Mohamed Shelbaya sont recommandés, ainsi que les counselsDaniel Reich et Benjamin Siino.

Cabinet de ‘première classe’, White & Case LLP est une ‘marque de confiance’. L’équipe d’une quarantaine d’avocats intervient quasiment systématiquement dans toutes les plus grandes affaires de la planète touchant aux secteurs de la construction, de l’énergie et des hydrocarbures en Afrique, en Amérique Latine ou en Europe de l’Est. Le cabinet est la référence absolue du marché pour la gestion des affaires en matière de construction. Il représente ainsi le groupe énergétique finlandais Teollisuuden Voima Oyj (TVO) dans plusieurs arbitrages CCI (dont la valeur totale des demandes atteint 7 milliards d’euros) contre Areva et Siemens se rapportant à la construction du réacteur nucléaire Olkiluoto 3 (OL3) en Finlande. Il agit pour le compte de Grupo Unidos por el Canal dans une procédure CCI dont les enjeux financiers atteignent les 3 milliards de dollars et qui l’oppose à Panama Canal Authority s’agissant du projet d’expansion du Canal de Panama. La présence du cabinet dans des arbitrages d’investissement est également de plus en plus marquée dans le secteur énergétique, aux côtés d’entreprises ou d’entités étatiques. L’équipe a ainsi agi pour Engie et GDF dans un arbitrage CIRDI contre la Hongrie, et pour la Géorgie concernant un différend avec l’entreprise publique pétrolière et gazière du Kazakhstan pour la distribution du gaz autour de Tbilisi. Michael Polkinghorne dirige l’activité. Christopher Seppälä est un ‘expert réputé’, quand Christophe von Krause et Andrew de Lotbinière McDougall ‘montrent une grande détermination à comprendre le fond des l’affaire et fournissent un excellent soutien et conseil auprès des témoins’. Charles Nairac, John Willems, Nicolas Bouchardie, Elizabeth Oger-Gross et Kirsten Odynski sont de très bons avocats.

Dechert LLP est particulièrement réputé pour son expertise dans la gestion des arbitrages d’investissement en lien avec l’Amérique latine. L’équipe d’une vingtaine d’avocats est ‘très qualifiée’. Elle traite des affaires aux enjeux financiers se chiffrant régulièrement en plusieurs milliards de dollars et touchant aux secteurs miniers, des hydrocarbures et des télécoms. Le cabinet agit notamment pour le compte de la République de Colombie dans plusieurs affaires de premier plan, et a récemment obtenu pour la République d’Equateur une réduction importante du montant des dommages financiers réclamés à l’état (qui sont passés de 1 milliard à 380 millions de dollars) dans un arbitrage CIRDI. L’équipe accroît parallèlement sa présence dans des arbitrages d’investissement aux côtés d’états d’Europe de l’Est, dont la République tchèque. Elle est enfin en charge de nombreux arbitrages commerciaux pour le compte de grands groupes français et internationaux et d’entités étatiques, et gère des procédures d’exequatur devant les tribunaux français. Eutelsat et Total Outre-Mer sont clients. Le ‘très professionnel et disponible’ Eduardo Silva Romero est en charge de la pratique du cabinet au plan global. José-Manuel García Represa joue également un rôle de premier plan dans l’équipe, aux côtés de Xavier Nyssen qui fournit des ‘conseils avisés’. Philip Dunham et Erica Stein (national partner) sont également impliqués dans les dossiers.

L’excellentDentons est apprécié pour sa ‘capacité à traduire des questions juridiques complexes en termes simples: lorsque les avocats présentent leurs arguments au tribunal, c’est comme si soudain une lampe s’allumait dans une chambre noire’. L’équipe d’une dizaine d’avocats possède une forte expertise dans le domaine des arbitrages d’investissement ou ayant pour base des traités internationaux. Elle traite régulièrement des affaires impliquant une entité étatique. Le cabinet est en charge de plusieurs arbitrages dont les enjeux financiers atteignent plusieurs milliards de dollars et qui touchent à des problématiques fiscales, de fourniture ou d’exploitation de gaz, de construction, et d’énergies renouvelables, en lien avec les continents africain et européen. L’équipe a récemment représenté le groupe belge Blusun dans un arbitrage CIRDI contre l’Italie concernant un projet photovoltaïque de 120MW, et a défendu avec succès la Chine dans un arbitrage CIRDI lancé par Ansung Housing s’agissant de la réalisation d’un parcours de golf. Gazprom, Customs and Tax Consultancy et l’Australie sont clients. L’équipe est emmenée par Barton Legum et Jean-Christophe Honlet qui ‘montre une grande aptitude à se saisir de questions financières complexes et a constitué un dossier solide’. Anna Crevon est également impliquée dans les dossiers.

Derains & Gharavi se range ‘parmi les poids lourds du marché en matière d’arbitrage international’. La boutique française compte une vingtaine d’avocats qui se distinguent par ‘leurs résultats très enviables’: ‘chaque bataille est menée pour être gagnée; si un dossier est gagnable, le cabinet le gagnera’. Le cabinet, qui possède des bureaux à Paris, Washington et Beyrouth, traite des arbitrages commerciaux et d’investissement impliquant de nombreuses régions du monde. Il a récemment traité plusieurs affaires importantes en lien avec l’Asie orientale, l’Europe de l’Est et le Moyen-Orient, en lien avec les secteurs miniers, de la construction, des hydrocarbures, et des télécoms. L’équipe est sollicitée par des entreprises, des états et des investisseurs privés. Elle a récemment obtenu une victoire retentissante dans le dossier Caratube II aux côtés de Caratube International Oil et M. Devincci Salah Hourani dans un arbitrage CIRDI contre le Kazakhstan consécutif à l’expropriation d’une concession pétrolière. Le cabinet a récemment été mandaté par Bank Melli Iran et Bank Saderat Iran dans un arbitrage CNUDCI dirigé contre le Royaume de Bahreïn et concernant des investissements réalisés dans la Future Bank au Bahreïn. Belmont Resources, le Qatar, la République du Soudan et Vinci Construction Grands Projets sont clients. L’équipe compte dans ses rangs de grands noms du marché, dont Yves Derains qui est l’un des plus grands arbitres du marché, et Hamid Gharavi, ‘un grand stratège et un avocat exceptionnel’ dont ‘la capacité à analyser un dossier, à identifier rapidement l’argument clé et à mettre sur pied une stratégie claire pour le client est sans pareil’. Sont également recommandés: Bertrand Derains qui apporte un ‘soutien entier’ et dont ‘l’humilité, les actes et les résultats parlent pour eux-mêmes’, Melanie van Leeuwen et Nada Sader. Marie-Laure Bizeau a été nommée associée.

King & Spalding LLP fournit un ‘remarquable niveau de prestation’. L’équipe d’une dizaine d’avocats, qui travaille régulièrement aux côtés des autres bureaux du cabinet, dont celui de Houston, gère principalement des arbitrages d’investissement, et traite également des différends commerciaux. Le cabinet agit pour le compte d’investisseurs dans plusieurs affaires contre l’Espagne et l’Italie consécutives à des changements législatifs applicables au cadre juridique du marché des énergies renouvelables dans chaque pays. L’équipe est également en charge de plusieurs affaires se chiffrant en plusieurs milliards de dollars, en lien avec l’Afrique, le Moyen-Orient et le Venezuela et concernant les secteurs miniers et des hydrocarbures. Elle a notamment défendu le gouvernement turc dans un différend contre l’Iraq, portant sur la vente de pétrole en provenance du Kurdistan. Le cabinet représente aussi Air Canada dans un arbitrage CIRDI l’ayant opposé au Venezuela s’agissant du rapatriement des profits réalisés sur la vente de tickets d’avions, et Veolia Propreté dans un litige CIRDI contre l’Egypte portant sur le contrat de concession pour le retraitement des déchets d’Alexandrie. Ken Fleuriet dirige l’activité. James Castello est ‘intelligent’, ‘fiable et un conseil de confiance’. Joël Alquezar et Amy Frey jouent également un rôle majeur dans l’équipe. Eric Schwartz a pris sa retraite.

Quinn Emanuel Urquhart & Sullivan, LLP est pourvu d’une expertise ‘très solide et fiable’. L’équipe d’une vingtaine d’avocats traite des arbitrages commerciaux et d’investissement de premier plan, notamment dans les secteurs des hydrocarbures, de la construction et plus récemment de la propriété intellectuelle. Le cabinet est en charge de plusieurs affaires dont les enjeux atteignent plusieurs milliards de dollars, souvent en lien avec les continents africains et européens. L’équipe a ainsi représenté Sonatrach dans une procédure CCI dont les enjeux financiers sont proches de 2 milliards de dollars, consécutive à des retards affectant la construction d’une raffinerie près d’Alger. Elle a aussi agi pour des investisseurs italiens dans deux arbitrages CIRDI distincts contre l’Albanie faisant suite à des investissements réalisés dans les secteurs des médias et des énergies renouvelables. Le cabinet a également remporté une victoire pour JKX dans des procédures CNUDCI et PCA contre l’Ukraine concernant des mesures gouvernementales dans les secteurs des hydrocarbures qui ont été jugées contraires à un traitement juste et équitable. De grands groupes énergétiques français, américains et internationaux sont clients. Philippe Pinsolle compte parmi les grands noms du marché. Sont également des avocats très expérimentés: Isabelle Michou, Thomas Voisin et Michael Young. Le recrutement à la fin de l’année 2017 de Kami Haeri (ex August Debouzy), aux côtés de Valérie Munoz-Pons (counsel), permet au cabinet de se doter de compétences complémentaires en droit pénal des affaires et en matière de compliance.

Three Crowns LLP se range parmi ‘les meilleurs adresses du marché en matière d’arbitrage international’. La boutique internationale est recommandée pour la gestion d’arbitrages commerciaux et d’investissement de premier plan. L’équipe de plus d’une quinzaine d’avocats est en charge d’un volant d’affaires varié. Elle est particulièrement impliquée dans les domaines de la construction et de l’énergie et possède une grande expérience des différends portant sur le prix du gaz. Le cabinet agit pour le compte de grands groupes français et internationaux d’hydrocarbures, un énergéticien français leader, ainsi que de nombreux investisseurs internationaux, des entreprises internationales, ainsi que quelques entités étatiques, notamment dans le cadre de des différends sur des frontières. L’équipe a récemment défendu Areva et Siemens dans un arbitrage CCI emblématique initié par le groupe finlandais TVO suite aux retards affectant la construction d’une nouvelle centrale nucléaire en Finlande. Elle a aussi agi pour WCV World Capital Ventures Cyprus dans un arbitrage ayant pour base un traité bilatéral suite à des investissements réalisés dans le secteur de la loterie en République tchèque, ainsi que les investisseurs dans un arbitrage contre la République de Chypre consécutif à la nationalisation de la Marfin Popular Bank. ExxonMobil et le Royaume de Bahrain sont clients. L’activité est codirigée par quelques-uns des meilleurs avocats du marché: ‘l’exceptionnel et extrêmement efficace’ Georgios Petrochilos et le ‘remarquable’ Todd Wetmore qui possède une ‘forte faculté à analyser les problèmes complexes’. Kathryn Khamsi, qui a été promue associée, ‘va au fond des choses dans leurs détails, est extrêmement bien organisée et possède une vraie force de travail’.

L’excellentBetto Seraglinipossède un très bon réseau et sait traiter l’arbitrage et le contentieux’. L’équipe d’une quinzaine d’avocats, dont ‘l’expertise est assortie d’une écoute, d’une présence et d’explications’, est particulièrement solide dans les secteurs de la défense, de l’énergie, de l’aviation et des infrastructures. Le cabinet est de plus en plus sollicité par de groupes français et internationaux leaders. Il traite principalement des arbitrages commerciaux et développe sa présence dans des arbitrages d’investissement. L’équipe a récemment représenté Sergei Pugachev dans un arbitrage se chiffrant en milliards de dollars contre la Russie. Le cabinet est également en charge de plusieurs arbitrages stratégiques aux enjeux très importants, notamment dans le secteur minier africain, et a représenté Accor dans un différend face au Togo en matière de concession hôtelière. L’équipe est emmenée par: Jean-Georges Betto, le ‘fantastique et engagé’ Christophe Seraglini, un ‘esprit brillant’ qui ‘sait se saisir pleinement des questions juridiques les plus complexes sans pour autant perdre de vue les implications au plan business’ pour son client, Gaëlle Le Quillec, Julien Fouret et Dominique Perben. Le collaborateur senior Alexandre Reynaud est également très impliqué dans les dossiers. Thierry Tomasi a rejoint Herbert Smith Freehills LLP, quand Gaëlle Filhol est venue renforcer les rangs du cabinet en provenance de White & Case LLP où elle était collaboratrice senior.

Bredin Prat fournit ‘un très haut niveau de prestation’ qui révèle ‘compétence, justesse, réactivité et une grande attention portée aux clients’. L’équipe d’une vingtaine d’avocats, qui est ‘très talentueuse et professionnelle’, représente notamment les intérêts de la République de Croatie, de la République Arabe d’Egypte et du Liban dans des procédures CIRDI, et a reçu plusieurs mandats de la part d’investisseurs. Le cabinet est impliqué dans plusieurs arbitrages d’investissement en lien avec le monde arabe. Il agit pour le compte de la Croatie dans plusieurs arbitrages CIRDI concernant la construction d’une centrale biomasse, ainsi que pour des filiales d’UC Rusal (Emergofin et Velbay) dans le cadre d’un différend avec l’Ukraine consécutif à leur expropriation d’une usine d’aluminium à Zaporozhye. L’équipe a également traité un important dossier d’exequatur devant les tribunaux français aux côtés de Tecnimont qui a soulevé des questions d’indépendance arbitrale. Louis-Christophe Delanoy ‘est très expérimenté et son travail est toujours très clair, détaillé et efficace’. Raëd Fathallah et Tim Portwood sont également des intervenants de premier plan dans l’équipe.

Clifford Chance est doté d’une grande expérience des arbitrages CCI et gère également des procédures LCIA. L’équipe d’une quinzaine d’avocats représente de grands groupes français et internationaux, notamment dans les secteurs de l’aviation et de l’énergie. Le cabinet est régulièrement sollicité pour traiter des affaires soulevant des problèmes d’actionnariat et de partenariats commerciaux. L’équipe, qui peut compter sur le soutien des autres bureaux du cabinet, intervient dans plusieurs arbitrages dont les enjeux se chiffrent en milliards de dollars, ainsi que dans des affaires en lien avec le secteur minier et le secteur de la construction de centrales nucléaires. Jason Fry codirige la pratique du cabinet au niveau global. Simon Greenberg est un autre intervenant de haute qualité au sein de l’équipe, quand Sandrine Colletier (counsel) mérite également d’être mentionnée.

Le très compétent et professionnelCurtis, Mallet-Prevost, Colt & Mosle LLP est pourvu d’une ‘profonde expertise et connaissance’ de l’arbitrage. L’équipe d’une douzaine d’avocats, qui intervient souvent aux côtés des autres bureaux du cabinet dont celui de New York, fournit de ‘très solides analyses et garde constamment ses clients informés des derniers développements’. Le cabinet représente strictement des états ou des émanations étatiques dans des arbitrages d’investissement. Il est en charge de nombreuses procédures CIRDI et CNUDCI, et traite également des arbitrages commerciaux. L’équipe est récemment intervenue dans plusieurs différends, dont les enjeux atteignent le milliard de dollars, pour le compte de la République du Kazakhstan, dont un litige CIRDI contre Caratube International Oil et Devincci Salah Hourani portant sur la rupture d’un contrat d’exploration et de production d’hydrocarbures. Le cabinet a récemment remporté pour le Cameroun une affaire CIRDI qui l’opposait à Capital Financial Holdings Luxembourg qui contestait son expropriation de la Commercial Bank of Cameroon. Arkema, PDVSA et la République de Chypre sont clients. Peter Wolrich codirige l’activité du cabinet au plan global. Geoffroy Lyonnet est une figure reconnue du monde de l’arbitrage. Nadia Darwazeh est dotée ‘d’une grande expérience des procédures CCI et CNUDCI, et combine de remarquables capacités pour argumenter et analyser une affaire, et impressionne par son sens aigu de la stratégie’. Sabrina Aïnouz et Jérôme Lehucher ont rejoint DWF (France) AARPI en 2018.

L’équipe parisienne d’une douzaine d’avocats de DLA Piper est ‘disponible et proactive dans la résolutions des problèmes’. Elle est partie prenante d’un dispositif mondial comptant une centaine d’avocats. Le cabinet traite de nombreux arbitrages commerciaux en lien avec l’Afrique et les secteurs de la mine, des télécoms, des infrastructures et du pétrole. Il représente notamment la République de Guinée dans plusieurs arbitrages CIRDI aux enjeux très importants et initiés par BSG consécutivement à l’expropriation alléguée de ses droits sur une concession minière. L’équipe est aussi en charge de plusieurs dossiers d’exequatur. Airbus, la République Démocratique du Congo, la République de Moldovie et Technip France sont clients. ‘Le proactif’ Michael Ostrove dirige l’activité du cabinet au plan global. Alexander Brabant est également impliqué dans les dossiers. Théobald Naud a été nommé associé.

Gide Loyrette Nouel A.A.R.P.I. fournit ‘des prestations de qualité intégrant des réponses dans les temps et un conseil avisé’. L’équipe d’une vingtaine d’avocats, qui est basée à Paris et Londres, traite des arbitrages commerciaux et d’investissement. Elle est récemment intervenue dans plusieurs affaires CCI importantes en lien avec les marchés algériens du gaz et de la construction. Le cabinet est également impliqué dans plusieurs litiges miniers, notamment en Turquie. Il traite également des procédures d’exequatur devant les tribunaux français et a obtenu une rare décision précisant le rôle du juge français dans ce type de procédure. L’équipe a également représenté la CCI devant le Tribunal de Grande Instance de Paris dans une importante affaire. Carole Malinvaud est hautement recommandée pour son expertise en qualité de conseil ou d’arbitre. Christian Camboulive, Rupert Reece qui est ‘très expérimenté en matière d’arbitrage construction’ et Alexandra Munoz sont également réputés.

Hogan Lovells (Paris) LLPdémontre un bon niveau de professionnalisme’ dont un ‘fort engagement et suivi’. L’équipe d’une douzaine d’avocats est particulièrement impliquée dans les secteurs de l’énergie, de la construction et de l’ingénierie. Elle est également de plus en plus présente dans le domaine des médias. Le cabinet traite des arbitrages commerciaux et d’investissement, souvent liés à la réalisation de projets au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique Latine. Il a défendu la République du Venezuela dans plusieurs procédures CIRDI portant sur des expropriations alléguées dans les industries du café, de l’alimentation et des engrais. Le cabinet a également favorablement représenté Edenred dans un arbitrage CIRDI contre la Hongrie, et a défendu l’entreprise mexicaine étatique Pemex-Exploración y Producción and Petroleos Mexicanos pour faire opposition à un ordre de saisie d’actifs émis par les tribunaux luxembourgeois. Samsung Engineering est client. A la tête de la pratique, Laurent Gouiffès est un avocat expérimenté, ainsi que Carmen Nuñez-Lagos qui ‘connait très bien l’environnement européen de l’arbitrage et les procédures d’exequatur, et maîtrise tout aussi parfaitement le système sud-américain’. Thomas Kendra a été promu associé.

Jones Day est doté d’une forte expertise dans les domaines de l’énergie, des infrastructures et de la construction, au Moyen-Orient et en Afrique. L’équipe d’une douzaine avocats représente plusieurs grands groupes énergétiques français et internationaux de premier plan. Le cabinet gère principalement des dossiers CCI et traite également des arbitrages d’investissement. Il est intervenu dans un arbitrage important dans le secteur des télécoms, et a agi pour le compte de Capital Financial Holdings Luxembourg dans une affaire CIRDI contre la République du Cameroun consécutive à son expropriation de la CBC Bank. Michael Bühler qui ‘connait tous les trucs et astuces de l’arbitrage international’, et Jean-Pierre Harb dirigent l’équipe qui a fortement renforcé ses rangs suite au recrutement du très réputé Elie Kleiman en provenance de Freshfields Bruckhaus Deringer LLP au premier semestre 2018.

Latham & Watkins a construit ‘une excellente équipe dotée d’une d’excellente réputation’. L’équipe d’une douzaine d’avocats, qui traite des arbitrage commerciaux et d’investissement, a récemment été mandatée dans toute une série de nouvelles affaires par des entreprises sud-américaines et de grands groupes leaders français. Le cabinet est reconnu pour sa forte expertise sud-américaine. Il est impliqué dans de nombreux dossiers en lien avec cette région du monde ou intervient pour le compte de clients et d’états originaires de cette partie du continent américain. L’équipe traite de nombreuses affaires se rapportant aux secteurs énergétique, pétrolier et gazier. Elle a représenté la République de Colombie dans un arbitrage CIRDI l’ayant opposé à Eco Oro Minerals suite à son expropriation alléguée d’une mine aurifère consécutive à l’adoption de mesures de protection environnementale. Le cabinet a également agi pour Charanne, Construction Investments, Roadis et Novenergia II dans des procédures SCC dirigées contre l’Espagne et concernant le changement des tarifs réglementés dans le secteur photovoltaïque. Il a été impliqué dans un arbitrage contre le Brésil dont les enjeux atteignaient le milliard de dollars, et a obtenu deux victoires importantes dans deux affaires distinctes; l’une en lien avec la construction d’une unité de raffinerie et l’autre faisant suite à un accident sur une plateforme pétrolière offshore. Fernando Mantilla-Serrano, qui codirige l’activité du cabinet au plan global, est ‘un superbe avocat, persuasif et très attentif aux détails’. Fabrice Fages et John Adam (counsel) sont également impliqués dans les dossiers.

Orrick Rambaud Martelrépond toujours en temps et en heure’ et livre ‘un travail réfléchi et adapté’. L’équipe d’une dizaine d’avocats possède une ‘forte connaissance du secteur gazier et des mécanismes de révision du prix du gaz’. Elle traite également des affaires dans les secteurs minier, énergétique et des infrastructures en lien avec les marchés européens et africains. Le cabinet agit pour le compte d’entités étatiques et de grands groupes privés dans des arbitrages commerciaux et d’investissement. Le cabinet a récemment gagné une affaire CIRDI pour la République de Guinée suite à un différend avec Getma (Necotrans) s’agissant du contrat de concession du terminal portuaire de Conakry. Il a également agi pour l’investisseur allemand Voigt & Collegen dans des procédures CIRDI contre l’Espagne consécutives à l’annulation des tarifs réglementés dans le secteur photovoltaïque espagnol. Engie est client. L’équipe est codirigée par Laurent Jaeger et Charles Kaplan, ‘un remarquable avocat et arbitre, particulièrement doué pour élaborer une stratégie appropriée et qui connait les systèmes juridiques et l’environnent français et américains’.

Allen & Overy LLP est doté d’une équipe parisienne de huit avocats qui intervient souvent en collaboration avec les bureaux de Londres et Dubaï dans des arbitrages commerciaux et d’investissement. Le cabinet représente de grands groupes français et internationaux dans le domaine de l’énergie, dont Engie et Shell. Il est particulièrement impliqué dans des affaires africaines ou européennes, ayant trait aux secteurs pétrolier, gazier, des énergies renouvelables et de la construction. L’équipe a notamment agi pour le compte de trois fonds européens d’infrastructure dans des arbitrages d’investissement dirigés contre l’Espagne concernant le marché espagnol des énergies renouvelables. Elle a enfin représenté le Sultanat d’Oman dans une affaire CIRDI face à Samsung Engineering. Marie Stoyanov dirige l’activité. Christopher Mainwaring-Taylor, qui dirigeait la pratique d’arbitrage du cabinet pour le Moyen-Orient, a rejoint les rangs de l’équipe parisienne.

Brown Rudnick LLPdélivre de bonnes prestations’: le cabinet a construit ‘un solide axe Londres-Paris’ grâce à une équipe ‘constituée d’avocats expérimentés qui rassemble des expertises en droit civil et en common law’. L’équipe parisienne d’une dizaine d’avocats est ‘efficace, concentrée sur les résultats et s’inquiète de répondre aux attentes des clients à tous les stades’. Le cabinet traite des arbitrages CCI, souvent impliquant le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Il gère également des arbitrages nationaux. Boston Scientific, ainsi que de grands groupes français sont clients. Membre des bureaux de Londres et Paris du cabinet, Nicholas Tse dirige l’activité du cabinet au plan global et impressionne par ‘la façon remarquable dont il mène les interrogatoires’. Sébastien Bonnard est ‘un avocat expérimenté, rigoureux et novateur, qui est très bon en audience – il garde son calme et sait se montrer persuasif en toute circonstance’. Hervé Le Lay est ‘un très bon avocat et stratège qui comprend les différences et les complexités de diverses juridictions, et sait adapter la stratégie d’un dossier en conséquence’. Jean-François Le Gal a rejoint Pinsent Masons LLP.

Eversheds Sutherland (France) LLP fournit ‘un niveau de prestation de première classe’. L’équipe parisienne d’une douzaine d’avocats est ‘très expérimentée, travailleuse’ et ‘se distingue par son fort engagement’. Elle intervient régulièrement dans des affaires aux côtés du bureau londonien. Le cabinet est ‘très compétent dans le secteur énergétique’ (pétrole et gaz). Il possède une expertise particulière dans la gestion des dossiers iraniens et a récemment été sollicité pour traiter des problématiques de sanctions. L’équipe agit très souvent aux côtés des états, tout en intervenant auprès d’entreprises, dans des arbitrages commerciaux souvent en lien avec le continent africain ou la région du Moyen-Orient. Elle est en charge d’une affaire importante dans le domaine des télécoms. David Sellers, qui dirige l’activité du cabinet dans le secteur pétrolier et gazier au plan global, est ‘très fiable, prend soin de ses clients même dans les circonstances les plus difficiles’ et ‘insuffle un leadership inspirant toute son équipe’. Wesley Pydiamah, qui a récemment été promu associé, est ‘très professionnel, particulièrement familier de la culture moyen-orientale et connait très bien le secteur pétrochimique’. Nanette Pilkington (of counsel) est ‘extrêmement diligente’.

FTPA fournit ‘d’excellentes prestations’ grâce à une équipe d’une dizaine d’avocats ‘extrêmement dynamique’ qui fait preuve ‘d’une haute éthique et sensibilité culturelle’. Le cabinet gère principalement des arbitrages CCI en rapport avec des problématiques commerciales, de construction et d’énergie en lien avec l’Afrique, le Moyen-Orient et d’autres parties du monde. Plusieurs grands groupes français, ainsi que des entreprises internationales sont clients. A la tête de la pratique, Serge-Antoine Tchekhoff ‘est naturellement doué pour résoudre les différends internationaux complexes et sensibles d’une manière commerciale’. Robert Corcos est également un élément incontournable au sein de l’équipe, ainsi que Rajeev Sharma Fokeer qui ‘a une approche véritablement internationale et technique des affaires d’arbitrage, et sait mettre sur pied des stratégies efficaces face à des avocats de droit civil comme de common law’.

Herbert Smith Freehills LLP conserve ‘une équipe solide et expérimentée pour la gestion d’arbitrages commerciaux ou ayant pour base des traités internationaux bilatéraux’. L’équipe a connu plusieurs départs en 2017 et 2018 – dont dernièrement celui d’Emmanuelle Cabrol pour Ashurst LLP – qui ont été en partie compensés par les recrutements de Thierry Tomasi de Betto Seraglini et d’Emily Fox (of counsel) de Quinn Emanuel Urquhart & Sullivan, LLP. Le cabinet représente de grands groupes français, ainsi que des entreprises internationales, notamment dans les domaines pétrolier et gazier. Il traite des arbitrages CCI et d’investissement dans le domaine énergétique portant sur des problématiques contractuelles, de partenariat, de construction et d’énergies renouvelables en lien avec l’Afrique, le Moyen-Orient et le Brésil. L’équipe a récemment représenté ACP Axos dans une procédure CIRDI dirigée contre la République du Kosovo consécutive à l’annulation du processus de privatisation de Kosovo J.S.C dans le secteur des postes et des télécoms. JKX Oil & Gas est client. A la tête de la pratique, Andrew Cannon est ‘très solide et expérimenté’. Laurence Franc-Menget (of counsel) est ‘très expérimenté et un talent en devenir’.

Hughes Hubbard & Reed LLP délivre ‘une qualité de travail extrêmement haute, démontrant un grand professionnalisme et engagement’. Le cabinet fournit ‘un conseil visant à répondre aux demandes de chaque client en arrêtant une stratégie spécialement pensée pour chaque affaire’. Il gère des arbitrages commerciaux et d’investissement. Agissant aux côtés des membres du bureau de Washington, l’équipe parisienne représente des investisseurs ukrainiens dans cinq arbitrages les opposant à la Russie et consécutifs à l’annexion de la Crimée. Le cabinet est également impliqué dans plusieurs affaires dans les secteurs de l’énergie et des télécoms, et intervient dans plusieurs différends soulevant des sujets de corruption en lien avec la signature de contrats d’agents. Marc-Olivier Langlois ‘excelle dans la compréhension des points techniques et travaille aux côtés d’experts pour établir des arguments convaincants’. Marc Henry a rejoint Fischer, Tandeau de Marsac, Sur & Associés.

Lazareff Le Bars est ‘une très bonne adresse’. La boutique représente de grands groupes dans des arbitrages commerciaux. Elle est régulièrement impliquée aux côtés d’importants opérateurs de télécoms dans des affaires en lien avec le continent africain. Elle a notamment agi pour Orange dans un arbitrage CIRDI contre la Jordanie concernant le renouvellement de licences téléphoniques. Le cabinet intervient également dans des différends se chiffrant en milliard de dollars. Il a représenté l’entité émiratie DS Construction FZCO dans un arbitrage d’investissement, dont les enjeux financiers sont de l’ordre de 1,2 milliard de dollars, en lien avec des pertes financières subies en Libye et a déjà obtenu un premier résultat prometteur en empêchant le blocage de l’affaire au stade de la constitution du tribunal. Etisalat, SFM Africa et Alcatel Lucent sont clients. A la tête de la pratique, Benoît Le Bars agit en qualité de conseil et d’arbitre dans des arbitrages CCI et d’investissement. Jean-Claude Najar a pris sa retraite.

L’équipe d’une dizaine d’avocats de Mayer Brown est ‘très accessible, engagée et travaille collectivement’. Elle ‘sait attirer l’attention des arbitres sur les points essentiels d’un dossier et répond aux demandes des clients’ de ‘manière réactive’. L’équipe parisienne, qui collabore régulièrement avec les membres des bureaux anglais et américains du cabinet, est ‘un très bon choix pour la gestion d’arbitrages en lien avec l’Amérique Latine’, en matière commerciale ou d’investissement. Le cabinet traite aussi des différends impliquant le continent africain et la région du Moyen-Orient et soulevant des problématiques minières, énergétiques et de construction. Il a représenté Lion Mexico Consolidated dans des procédures ALENA et CIRDI dirigées contre le Mexique et concernant des projets immobiliers, ainsi que la République Arabe d’Egypte dans une affaire CIRDI initiée par Veolia Propriété et se rapportant à un contrat de concession d’une usine de retraitement de déchets. L’équipe a enfin agi pour SM Construction dans un arbitrage CCI engagé contre Air Algeria et concernant la construction de ses nouveaux locaux en Afrique du Nord. A la tête de la pratique, Dany Khayat est un conseil très fiable qui est aussi régulièrement nommé arbitre. Est également recommandé pour son expertise de conseil ou d’arbitre: Alejandro López Ortiz, ‘un avocat très expérimenté qui traite avec perfection les questions les plus complexes’. José Caicedo (counsel) est ‘brillant, très bon en plaidoirie et doté d’un esprit agile et rapide’.

L’équipe d’une douzaine d’avocats de Teynier Pic agit pour le compte de grandes entreprises françaises et des groupes étrangers dans des arbitrages commerciaux ou d’investissement dirigés contre des entités souveraines. Le cabinet intervient dans de nombreuses affaires en lien avec l’Afrique et le Moyen-Orient, et touchant à des secteurs variés (défense, construction, pharmacie, contrats commerciaux). Thales, Soufflet et Orange sont clients. Le cabinet est également en charge de plusieurs dossiers d’exequatur et traite le contentieux. L’activité est dirigée par Pierre Pic, Eric Teynier qui est régulièrement nommé arbitre, Laurence Kiffer et Raphaël Kaminsky. Shaparak Saleh, anciennement counsel chez Freshfields Bruckhaus Deringer LLP, a rejoint le cabinet en qualité d'associée au mois de juin 2018.

Fondé en 2015, Aceris Law fournit un ‘service remarquable’ et ‘honore ses engagements’. Le cabinet, qui a son siège à Genève et un bureau à Paris, ‘délivre son travail en temps et en heure’, ‘respecte les budgets’ et offre aux clients ‘un exposé complet de l’ensemble de la procédure’. L’équipe de six avocats traite des arbitrages commerciaux et d’investissement de nature diverse. Elle est notamment impliquée dans un important différend CCI en lien avec la construction d’une usine au Moyen-Orient. Le cabinet a également représenté Gennady Mykhailenko dans un arbitrage d’investissement contre la Biélorussie dans le secteur des tubes en acier, ainsi qu’Olga Ovchinnikova dans un arbitrage d’investissement face à la Suède concernant le secteur de l’industrie forestière. William Kirtley, qui exerçait auparavant au sein de Dugué & Kirtley AARPI, est ‘très expérimenté, diligent, vérifie chaque détail d’un dossier, envisage tous les différents scénarios possibles d’un dossier et s’engage dans les affaires au-delà d’un simple conseil’.

Altana est doté d’une équipe d’une dizaine d’avocats qui possède une forte expertise dans le secteur de la construction. Le cabinet représente plusieurs grands groupes français du BTP, ainsi que des entreprises internationales, dans des arbitrages construction en lien avec l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient. L’équipe traite également des procédures d’exequatur. Christophe Lapp et Caroline Duclercq agissent en qualité de conseil ou d’arbitre dans les dossiers. François Muller traite également des affaires.

August Debouzy livre un ‘travail impeccable’ intégrant des ‘réponses adaptées et pratiques aux questions, rendues dans les temps voulus’. Le cabinet traite des arbitrages commerciaux touchant à des problématiques variées, dont des contrats de licence et des conflits d’actionnaires. L’équipe agit également devant les tribunaux européens dans des procédures d’exequatur. Benteler Automobiltechnik, SGS Hodling et MK Group sont clients. Figurent parmi les principaux intervenants au sein du cabinet: Marie Danis et la collaboratrice senior Flore Poloni qui sont ‘toutes les deux exceptionnellement intelligentes et comprennent les besoins des clients étrangers’, ainsi que Valéry Denoix de Saint Marc.

Baker McKenzie fournit ‘un niveau de prestation remarquable et des conseils experts et rapides à chaque étape de la procédure’. L’équipe d’une douzaine d’avocats traite principalement des arbitrages commerciaux et CCI pour le compte de groupes français ou internationaux. Elle est particulièrement compétente dans le domaine de la construction et du risque industriel. Le cabinet a récemment représenté un consortium industriel dans plusieurs procédures l’ayant opposé à Danish Oil concernant la réalisation d’une plateforme offshore dans la mer du Nord. Jean-Dominique Touraille dirige la pratique. Eric Borysewicz est ‘intelligent, travailleur’, ‘prend grand soin de ses clients’ et possède une ‘solide expérience des arbitrages CCI’.

Bird & Bird traite des arbitrages commerciaux. Le cabinet se distingue par son expertise en matière d’arbitrage CCI et OMPI touchant à des problématiques dans les secteur de la propriété intellectuelle, des télécoms et de la santé. L’équipe parisienne de quatre avocats représente des clients de premier plan dans ces domaines, et agit souvent aux côtés des membres des bureaux internationaux du cabinet, dont celui de Londres. Sanofi-Aventis Deutschland GmbH et Hoechst GmbH sont clients. Annet van Hooft, qui codirige la pratique d’arbitrage du cabinet au plan global, est ‘très compétente, expérimentée et travaille très bien en équipe’. Elle agit en qualité de conseil et d’arbitre dans les dossiers.

Clyde & Co LLP est en charge de plusieurs arbitrages commerciaux stratégiques dans le domaine aéronautique. Le cabinet gère également des dossiers en lien avec des problématiques industrielles et de construction. Air France, Axa CS, ainsi que des groupes étrangers et un état africain sont clients. David Brown dont ‘la double compétence en droit français et en common law sont de solides atouts’, Eric Diamantis et Maylis Casati-Ollier sont les principaux intervenants.

Darrois Villey Maillot Brochier représente de grands groupes dans la gestion d’arbitrages commerciaux. L’activité est développée par Laurent Aynès, Cyril Bonan et la nouvelle recrue Carine Dupeyron qui est ‘calme, comprend très bien les matières annexes comme les fusions-acquisitions et sait aussi traiter le contentieux’ – elle exerçait auparavant au sein d’August Debouzy.

De Gaulle Fleurance & Associés possède ‘une petite mais solide équipe’ qui traite plusieurs dossiers stratégiques en matière d’exequatur. Le cabinet a notamment défendu avec succès la Russie dans le cadre des procédures engagées en France par les anciens actionnaires de Yukos; il a obtenu la levée de toutes les saisies décrétées contre son client dans l’Hexagone. Le cabinet représente également de grandes entreprises et des investisseurs dans des arbitrages commerciaux et d’investissement. Il agit notamment pour l’ancien actionnaire majoritaire d’un conglomérat dans un arbitrage UNCITRAL engagé contre la République de Maurice et portant sur l’expropriation de l’entreprise. Andrea Pinna est recommandé.

Fidal représente des entreprises françaises et internationales dans des arbitrages commerciaux, souvent en lien avec l’Afrique francophone et les secteurs pétrolier et minier. La pratique est développée par une équipe d’une douzaine d’avocats basés à Paris et dans les bureaux en région du cabinet. A la tête de l’activité, Isabelle Vaugon parle couramment français, anglais et espagnol, et intervient en conseil dans des dossiers d’arbitrage, ainsi qu’en qualité de médiateur international.

Foley Hoag est en charge d’arbitrages commerciaux et d’investissement. Agissant régulièrement en collaboration avec les membres des autres bureaux du cabinet, l’équipe parisienne d’une dizaine d’avocats représente plusieurs entités souveraines, notamment sud-américaines. Le cabinet intervient dans une gamme variée d’affaires et notamment en matière pétrolière, minière et de construction. Il est également mandaté pour traiter des dossiers d’exequatur aux enjeux financiers importants. Il représente ainsi le Venezuela dans un recours pour annulation devant les tribunaux français d’une sentence CIRDI rendue au bénéfice de Gold Reserve. Les états de l’Ile Maurice, de l’Equateur, d’Ukraine et d’Inde sont clients. L’activité est développée par Thomas Bevilacqua, Bruno Leurent et Hery Ranjeva. Ivan Urzhumov (counsel) est également très impliqué dans les dossiers. Philippe Sarrailhé a rejoint DS Avocats au mois de juin 2018.

Ginestié Magellan Paley-Vincent est ‘excellent et va au-delà des espérances’ de ses clients: les avocats ‘sont très rapides, concentrés, comprennent les enjeux business immédiats et savent mettre sur pied de bonnes stratégies’. Le cabinet est impliqué dans des arbitrages CCI, ad hoc, LCIA notamment en lien avec des problématiques de construction en Afrique. Jalal El Ahdab, qui suit ‘une approche pragmatique qu’il combine à d’excellentes aptitudes analytiques’, agit en qualité de conseil et d’arbitre dans les dossiers.

Jeantet est reconnu pour sa bonne connaissance des arbitrages impliquant le continent africain et la région du Moyen-Orient. Le cabinet représente des entreprises français et étrangères dans des arbitrages commerciaux, d’investissement et des procédures d’exequatur. Thierry Lauriol est recommandé. Ioana Knoll-Tudor est récemment venue renforcer les rangs de l’équipe parisienne en provenance du bureau de Budapest.

Chez K&L Gates LLP, Louis Degos est ‘excellent, très technique et malin’. Il est recommandé pour le traitement de ‘tout dossier ayant une composante française’. Il agit en qualité de conseil et d’arbitre dans des arbitrages CCI. Le cabinet possède un fort savoir-faire dans la gestion des affaires en lien avec l’Afrique, dont les dossiers OHADA. Valence Borgia (counsel) est ‘excellente en plaidoirie et tenace’.

McDermott Will & Emery AARPI fournit un ‘excellent accompagnement dans les dossiers sensibles’. L’équipe parisienne, constituée de trois avocats, traite particulièrement des arbitrages CCI, notamment en lien avec des problématiques minières, d’hydrocarbures, de fiscalité et de droit des sociétés. Elle gère plusieurs affaires concernant l’Afrique et intervient également dans des arbitrages face à l’état français. Jacob Grierson intervient en qualité de conseil dans les dossiers et reçoit régulièrement des mandats d’arbitre. Le collaborateur Thomas Granier est également un élément clé dans l’équipe.

Pinsent Masons LLP est particulièrement impliqué dans des arbitrages dans le domaine de la construction. Le cabinet traite plusieurs affaires en lien avec des chantiers routiers en Europe de l’Est et en Tunisie pour le compte de groupes internationaux d’ingénierie. Le cabinet est également en charge d’un arbitrage concernant l’Azerbaïdjan. L’équipe de cinq avocats est dirigée par Frédéric Gillion suite au départ de Peter Rosher pour Reed Smith. Jean-François Le Gal a quitté Brown Rudnick LLP.pour venir renforcer les rangs du cabinet.

Proskauer Rose LLP fournit ‘un niveau de services correspondant aux plus hauts standards du marché’. L’équipe fournit ‘des réponses adaptées dans les temps intégrant une profondeur de recherche appropriée aux dossiers’. Le cabinet agit pour le compte de grands groupes américains, français et internationaux dans des arbitrages commerciaux. L’équipe de six avocats, qui fait partie intégrante du dispositif global du cabinet en arbitrage international, a récemment obtenu de très bons résultats dans plusieurs affaires et a également traité plusieurs procédures d’exequatur. Le cabinet est régulièrement sollicité pour gérer des différends impliquant l’Afrique et l’Amérique Latine. TTF Panama est client. A la tête de l’activité globale du cabinet, Peter Sherwin partage son temps entre les bureaux de Paris et New York. Ana Vermal est ‘extrêmement intelligente, fournit un travail et un engagement qui vont au-delà des attentes des clients’, en plus d’être ‘une grande stratège qui sait construire un dossier, apporter les bons arguments à mettre en avant au bon moment et bien gérer la procédure’.

Reed Smith traite de nombreux arbitrages CCI en lien avec l’Afrique soulevant des problématiques commerciales, de droit des sociétés ou de réalisation de grands projets. Le cabinet a récemment renforcé ses équipes au sein de son bureau parisien et de ses bureaux étrangers. Le ‘très prudent’ Peter Rosher, qui exerçait auparavant au sein de Pinsent Masons LLP, fournit un ‘haut niveau de prestation’. Ana Atallah est également impliquée dans de nombreux dossiers sensibles, quand Andrew Tetley (counsel) est très expérimenté.

Jacques Salès de Salès, Testu, Hill, Henry-Gaboriau & Associés est nommé arbitre dans des arbitrages CCI et d’investissement aux enjeux financiers majeurs, notamment dans le domaine pétrolier. Steven Merino est également réputé.