Anaïs Qureshi > August Debouzy > Paris, France > Profil de l'avocat

August Debouzy
6-8, AVENUE DE MESSINE
75008 PARIS
France

Département

Social

Fonction

Associé

Carrière professionnelle

Anaïs Qureshi a rejoint August Debouzy en 2007 après avoir été collaboratrice au sein du département de droit social de CMS Bureau Francis Lefebvre pendant huit ans.

Elle intervient sur tous les aspects du droit social, en conseil comme en contentieux. Elle a notamment développé une forte expertise en matière de gestion sociale des restructurations (plans de sauvegarde de l’emploi, y compris dans le cadre de procédures collectives, transferts de contrats de travail, adaptation de statuts collectifs, …) et des contentieux en résultant ainsi qu’en matière de relations collectives de travail (gestion des instances de représentation du personnel, négociations collectives, …).

Langues

Français, anglais

Affiliations

Admission au barreau des Hauts de Seine en 2000

Formation académique

– Certificat de spécialisation en droit du travail, en droit de la sécurité sociale et de la protection sociale, 2004

– DESS de droit du travail et gestion des ressources humaines, Université de Paris XIII, 1999

– Maîtrise de droit privé, Université de Paris II, 1998

– Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, 1995

Classements des avocats

Paris > Droit social

August Debouzy est doté d’un large effectif, fort d’une quarantaine d’avocats. Ils conseillent un portefeuille de clientèle de premier plan, constitué de grandes entreprises françaises et de grands groupes internationaux. Le cabinet se voit confier la gestion de dossiers complexes et à forts enjeux. Il est régulièrement en charge de grands projets de transformation et de restructuration stratégiques, impliquant des réductions de masse salariale de grande ampleur. Le cabinet gère également les aspects sensibles de droit social entourant de grands dossiers de procédures collectives et de faillite. L’expérience du cabinet est également recherchée pour le traitement des contentieux collectifs de masse et des litiges individuels sensibles, portant notamment sur des départs de dirigeants, des problématiques de paiement de bonus et de rémunération, ou des accusations de harcèlement. Le cabinet est ainsi intervenu pour le compte d’une grande entreprise dans un litige l’ayant opposé à un de ses cadres dirigeants et dont les montants en jeu étaient particulièrement élevés. A la tête de la pratique, Emmanuelle Barbara se range parmi les plus grandes de référence du marché. Sont également fortement recommandés : Fabienne HaasMarie-Hélène BensadounVirginie DevosEric MancaCatherine Le ManchecAnaïs Qureshi et Diane Reboursier (counsel).